Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2013 → Développement de technologies microbiennes pour la restauration de la fertilité des sols du bassin arachidier et l’augmentation des rendements du mil et du sorgho (Sénégal)

UMR Eco&Sols (2013)

Développement de technologies microbiennes pour la restauration de la fertilité des sols du bassin arachidier et l’augmentation des rendements du mil et du sorgho (Sénégal)

Fertilité Mil Sorgho Sénégal

UMR Eco&Sols Écologie fonctionnelle et biogéochimie des sols et agrosystèmes

Titre : Développement de technologies microbiennes pour la restauration de la fertilité des sols du bassin arachidier et l’augmentation des rendements du mil et du sorgho (Sénégal)

Pays : Sénégal

Durée : 2013 – 2015

Présentation
La dégradation de l’environnement agro-écologique constitue une contrainte majeure à l’augmentation de la production céréalière au Sénégal, avec des systèmes de production qui ne prennent pas en compte suffisamment le renouvellement des ressources naturelles. Cette situation est aggravée par la variabilité des précipitations, l’augmentation des températures et le manque de terres cultivables dans certaines zones.
Ainsi donc, un objectif réaliste d’amélioration de la productivité consisterait à la mise en œuvre de méthodes appropriées de restauration de la fertilité des sols telles que la promotion de fertilisants biologiques accompagnés de la valorisation des fertilisants locaux. Tel est le but du présent projet.
L’innovation apportée est d’utiliser des inocula de bactéries libres de la rhizosphère « Plant Growth Promoting Rhizobacteria » afin de répondre à la problématique de l’amélioration de la fertilité des sols dans des jachères à courtes durées. Ces inoculas seront obtenus à partir d’espèces végétales connues pour leur capacité à se développer dans des zones sèches, (Guiera Senegalensis, Piliostigma reticulatum...).
A l’issu de ce projet, les agriculteurs pourront bénéficier de fertilisants et seront également sensibilisés voire formés sur l’exploitation et l’utilisation optimale de fertilisants locaux ainsi que les itinéraires techniques appropriés.

Partenaires  : ISRA LNRPV, ; Université Thiès / ISFAR ; IRD, Eco&Sols

Financement : West Africa Agricultural Productivity Program (WAAPP) du FIDA

Source : UMR Eco&Sols

Page publiée le 10 octobre 2015, mise à jour le 23 novembre 2017