Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2012 → Services écologiques des légumineuses pour les cycles biochimiques de l’azote et du phosphore et la séquestration du carbone dans les systèmes de culture céréaliers en Afrique et dans le bassin Méditerranéen (Fabatropimed)

UMR Eco&Sols (2012)

Services écologiques des légumineuses pour les cycles biochimiques de l’azote et du phosphore et la séquestration du carbone dans les systèmes de culture céréaliers en Afrique et dans le bassin Méditerranéen (Fabatropimed)

Légumineuses Azote Phosphore Carbone

UMR Eco&Sols Écologie fonctionnelle et biogéochimie des sols et agrosystèmes

Titre : Services écologiques des légumineuses pour les cycles biochimiques de l’azote et du phosphore et la séquestration du carbone dans les systèmes de culture céréaliers en Afrique et dans le bassin Méditerranéen (Fabatropimed)

Région : Afrique et Méditerranée

Durée : 2012 – 2015

Présentation
La nécessaire augmentation de la production agricole en Afrique sub-saharienne nécessite le développement de pratiques culturales prenant en compte les services écologiques rendus par les légumineuses dans les systèmes de culture des céréales. Dans un contexte de disponibilité limitée des terres et des intrants minéraux, dans la plupart des pays en développement, nous émettons l’hypothèse que les symbioses rhizobiennes qui sont efficaces dans l’utilisation du phosphore peuvent favoriser également une fixation efficace de l’azote atmosphérique, augmentant ainsi la productivité des sols, induisant un cycle vertueux de la fertilité dans les systèmes de culture de céréales en association ou en rotation avec des légumineuses, qui peuvent également contribuer à la séquestration du carbone.
L’objectif du projet FABATROPIMED est d’étudier et favoriser les interactions entre les micro- et macro- organismes du sol pour l’utilisation de l’azote et du phosphore.

Résultats
1/ L’augmentation de l’impact positif sur l’environnement (réduction de l’utilisation d’azote minéral, séquestration du carbone) des légumineuses associées aux cultures céréalières est obtenue.
2/ Les mécanismes physiologiques et gènes candidats de l’efficacité de l’utilisation du phosphore pour la fixation symbiotique d’azote sont connus
3/ Les interactions symbiotiques et rhizosphériques du cycle de l’azote et du phosphore, et de la séquestration de carbone, dans les sols sont connues.

Partenaires  : INRA,  ; IRD,  ; SupAgro  ; Eco&Sols,  ; Diascope,  ; Innovation,  ; LSTM, SCA  ; Institut Français du Riz, Association des producteurs de blés durs biologiques  ; LRI & FOFIFA (Madagascar)  ; Univ Ouagadougou (Burkina Faso)  ; INRAT (Tunisia),  ; INRAM & Univ Marrakesh (Morocco)

Financement : Fondation Agropolis International

Source : UMR Eco&Sols (Écologie fonctionnelle et biogéochimie des sols et agrosystèmes)

Page publiée le 17 octobre 2015, mise à jour le 14 novembre 2017