Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2013 → Biologie de la rhizosphère des arbustes natifs dans les agrosystèmes sahéliens : adaptation et optimisation aux changements climatiques (PEER)

UMR Eco&Sols (2013)

Biologie de la rhizosphère des arbustes natifs dans les agrosystèmes sahéliens : adaptation et optimisation aux changements climatiques (PEER)

Arbustes Sahel

UMR Eco&Sols Écologie fonctionnelle et biogéochimie des sols et agrosystèmes

Titre : Biologie de la rhizosphère des arbustes natifs dans les agrosystèmes sahéliens : adaptation et optimisation aux changements climatiques (PEER)

Région : Sahel

Durée : 2013 – 2016

Contexte
Les modèles climatiques prévoient des changements de la distribution spatio-temporelle des précipitations, la fréquence et l’intensité des sécheresses et l’augmentation de la température d’ici la fin du siècle (IPCC 2014).
Il est prévu pour les pays de la zone subsaharienne, que les effets des ces variations climatiques aient une incidence sur la productivité des agroécosystèmes avec des températures plus élevées et des périodes de sécheresse plus rapprochées (IPCC, 2014). Ainsi, il devient nécessaire de mettre en place de nouvelles pratiques culturales permettant de relever le défit la sécurité alimentaire tout en préservant la biodiversité du sol.

Présentation
L’objectif du projet est de contribuer durablement à la sécurité alimentaire au Sahel par des systèmes de cultures associés basés sur l’agroforesterie en conditions de changements climatiques (élévation de température et stress hydrique). Les activités du projet : * une étude de la réponse des communautés microbiennes (champignons mycorhiziens à arbuscules) et de nématodes bénéfiques associés au mil face aux conditions de stress hydrique et thermique. * Des inoculations combinées d’organismes bénéfiques seront testées pour déterminer leur impact sur le cycle des nutriments et la croissance du mil en conditions de variations climatiques. Ce projet contribuera à améliorer la production agricole mais également à l’atténuation de la vulnérabilité des agroécosystèmes au sahel face aux changements climatiques.

Partenaires  : Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA). ; Eco&Sols, IRD ; Université Ohio State

Financement : USAID

Source : UMR Eco&Sols

Page publiée le 10 octobre 2015, mise à jour le 23 novembre 2017