Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Espagne → Evaluación de fungicidas para el control de la Antracnosis del olivo causada por Colletotrichum acutatum

Université de Cordoba (2009)

Evaluación de fungicidas para el control de la Antracnosis del olivo causada por Colletotrichum acutatum

Agalliu Gentjan

Titre : Evaluación de fungicidas para el control de la Antracnosis del olivo causada por Colletotrichum acutatum

Auteur : Agalliu Gentjan

Université de soutenance : Université de Cordoba
Le programme du Master est organisé conjointement par Universidad de Córdoba (UCO), Consejería de Agricultura, Pesca y Medio Ambiente de la Junta de Andalucía (CAP), Instituto Andaluz de Investigación y Formación Agraria, Pesquera, Alimentaria y de la Producción Ecológica (IFAPA), Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes (CIHEAM) à travers l’Institut Agronomique Méditerranéen de Zaragoza (IAMZ), Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC) et Instituto Nacional de Investigación y Tecnología Agraria y Alimentaria (INIA)

Grade : Master Universitaire en Oliviculture et Oléotechnie 2009

Résumé en Espagnol – Anglais – Français
L’Antracnose ou “olive savonneuse” causée par Colletotrichum acutatum et C. gloesosporioides est la maladie la plus grave du fruit de l’olivier, causant la production d’huile de mauvaise qualité. Malgré son importance, l’information disponible sur le contrôle de cette maladie est très limitée. L’objectif général de cette Thèse de Master fut d’évaluer l’efficacité contre C. acutatum de divers produits cupriques, sels de Calcium, et fongicides systémiques, considérant son effet sur la croissance mycéliale, la gemination des conidies, et l’infection d’olives par le pathogène. Si l’on considère l’effet sur la croissance mycéliale, il faut souligner le manque de sensibilité du pathogène exposé aux sels de Calcium (DI50 > 1100 ppm) et au sulfate de cuivre (DI50 > 500 ppm), par rapport aux fongicides systémiques (DI50 = 0.1 a 800 ppm). De ceux-ci, le Folicur (Tebuconazol) fut le plus efficace. Si on considère la germination de conidies, la réponse aux différents fongicides fut significativement différente de la réponse observée sur la croissance mycéliale. En général, les fongicides cupriques eurent plus d’effet sur la germination des conidies que le reste des fongicides évalués, et affectent plus la formation de apresorio que l’émission du tube germinatif. Les isolats de Colletotrichum testés ont montré des réponses différentes aux différents fongicides, l’isolat local (COL-104) étant plus résistant au sulfate de cuivre qu’un isolat italien (COL-116). L’effet observé in vitro, surtout sur la germination des conidies fut confirmé par l’innoculation de l’isolat local (COL 104) de C. acutatum sur des olives traitées avec des fongicides. Bien que la majorité des fongicides montrèrent une réduction de la sévérité des infections durant les premiers jours, cet effet ne se maintint pas et les olives exprimèrent des symptômes sévères de pourrissement à la fin de l’expérience. Les produits les plus efficaces furent deux fongicides commerciaux, Folicur (Tebuconazol) et Flint (Trifloxistrobin), deux fongicides expérimentaux et les composés cupriques. Les extraits végetaux ou les composés calciques évalués ne réduirent pas l’infection de manière significative.

Mots Clés : Gloeosporium olivarum, Colletotrichum acutatum, C. gloeosporioides, Fungicidas, Extractos vegetales, Control químico ; Gloeosporium olivarum, Colletotrichum acutatum, C. gloeosporioides, ; Fungicides, Plant extracts, Chemical control ; gloeosporium olivarum, Colletotrichum acutatum, C. gloeosporioides, fongicides, extraits végétaux, contrôle chimique

Source : Master of Oliviculture et Oleotechnie

Page publiée le 28 novembre 2015, mise à jour le 20 juin 2018