Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2011 → VALORISATION ECONOMIQUE DES PRODUITS FORESTIERS NON LIGNEUX AU BURKINAFASO, CAS DE PARKIA BIGLOBOSA (NERE)

Université de Ouagadougou

VALORISATION ECONOMIQUE DES PRODUITS FORESTIERS NON LIGNEUX AU BURKINAFASO, CAS DE PARKIA BIGLOBOSA (NERE)

TAPSOBA Aïcha

Titre : VALORISATION ECONOMIQUE DES PRODUITS FORESTIERS NON LIGNEUX AU BURKINAFASO, CAS DE PARKIA BIGLOBOSA (NERE)

Auteur : TAPSOBA Aïcha

Université de soutenance : Université de Ouagadougou

Grade : Master Agrinovia (Innovation et Développement en Milieu Rural)

Résumé
Le Burkina Faso, un pays sahélien à climat tropical sec, a environ 86% de sa population vivant de l’agriculture. Cependant, la détérioration des conditions climatiques est l’un des facteurs qui oriente la population burkinabé vers l’utilisation plus accrue des produits forestiers surtout ceux non ligneux. Longtemps négligés, ces produits forestiers non ligneux contribuent significativement de nos jours au bien-être des populations et à l’économie nationale au Burkina Faso. Tel est le cas du « soumbala » un produit dérivé de Parkia biglobosa. C’est une épice issue de la fermentation des graines. Ce produit se caractérise par une valorisation artisanale avec de faibles rendements économiques. Cette situation est une contrainte à l’émergence d’une « filière soumbala » structurée sur des normes de qualité et de respect de l’environnement. La présente étude analyse les modes de valorisation économique durable du soumbala. Une recherche documentaire et des entretiens avec des personnes ressources ont permis de déceler des défaillances dans l’organisation de l’exploitation de Parkia biglobosa et dans le processus de transformation des graines en soumbala. Ces faiblesses sont entre autres le non-respect des mesures de pérennisation de la ressource et de non prise en compte des normes d’hygiène et de qualité dans l’exploitation de la ressource. A partir de ces constats, de nouvelles approches d’exploitation ont été analysées. Il s’agit des approches filières, de certification et de conservation. Ces approches sont basées sur le respect des exigences environnementales et sur des critères garantissant la qualité du soumbala

Source : Agrinovia (Mémoires et Ressources)

Version intégrale

Page publiée le 12 janvier 2016, mise à jour le 17 décembre 2019