Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2012 → Analyse "ex-ante" des effets de l’agriculture de conservation sur le fonctionnement et les performances technico-économiques des exploitations agricoles à l’aide de la modélisation : cas de Koumbia

Université polytechnique de Bobo-Dioulasso (2012)

Analyse "ex-ante" des effets de l’agriculture de conservation sur le fonctionnement et les performances technico-économiques des exploitations agricoles à l’aide de la modélisation : cas de Koumbia

Ouedraogo Yacouba

Titre : Analyse "ex-ante" des effets de l’agriculture de conservation sur le fonctionnement et les performances technico-économiques des exploitations agricoles à l’aide de la modélisation : cas de Koumbia

Auteur : Ouedraogo Yacouba

Etablissement de soutenance : Université polytechnique de Bobo-Dioulasso

Grade : Ingénieur : Développement rural 2012

Résumé
La dégradation des sols est reconnue comme l’une des causes des faibles niveaux de production dans de nombreuses zones subsahariennes. L’agriculture de conservation en tant que mode de gestion des agro-systèmes permet dans de nombreux contextes d’accroitre la production tout en réduisant la dégradation des sols. Dans notre étude nous avons évalué à l’aide du modèle Cikeda les effets potentiels de l’intégration de systèmes d’agriculture de conservation sur les performances technico-économiques des exploitations de Koumbia, en zone cotonnière ouest du Burkina Faso. La méthode a consisté dans un premier temps à la réalisation d’une typologie des exploitations en référence à la convergence ou à la divergence de leurs pratiques par rapport aux principes de l’agriculture de conservation. Pour cela, des données sur les caractéristiques de structure et de fonctionnement technique de 30 exploitations ont été collectées par enquête. Le modèle Cikeda a ensuite été adapté à la prise en compte de scénarios d’intégration de systèmes d’agriculture de conservation dans les exploitations types. Les résultats de simulations indiquent que la mise en oeuvre des systèmes impliquant l’association des céréales avec le niébé augmente le solde économique des exploitations, améliore le bilan fourrager des animaux complémentés en saison sèche chaude et aussi le bilan minéral des parcelles. Toutefois, cela s’accompagne d’une diminution du bilan céréalier et d’une augmentation des charges de travaux des exploitations. Il ressort de cette étude que les exploitations ayant les pratiques s’écartant des principes de l’agriculture de conservation semblent les plus aptes à l’intégration des systèmes d’agriculture de conservation.

Mots Clés : - Systèmes et modes de culture - Organisation, administration et gestion des entreprises ou exploitations agricoles - Economie de la production - Méthodes de recherche

Présentation (AGRITROP – CIRAD)

Version intégrale (2 Mb)

Page publiée le 1er novembre 2015, mise à jour le 7 mars 2020