Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Madagascar → Contribution à la caractérisation phasaire des larves du criquet nomade dans le sud-ouest de Madagascar : étude sur les modifications induites par la densité

Université de Tuléar (2008)

Contribution à la caractérisation phasaire des larves du criquet nomade dans le sud-ouest de Madagascar : étude sur les modifications induites par la densité

Chamouine Abdou

Titre : Contribution à la caractérisation phasaire des larves du criquet nomade dans le sud-ouest de Madagascar : étude sur les modifications induites par la densité

Auteur : Chamouine Abdou

Etablissement de soutenance : Université de Tuléar

Grade : DEA : Biodiversité et environnement 2008

Résumé
Le Criquet nomade est depuis longtemps un fléau chronique pour les cultures malgaches. Le Centre national antiacridien a développé depuis plusieurs années des travaux de recherche destinés à améliorer nos connaissances sur cette espèce afin de mieux organiser la surveillance et la lutte contre ce ravageur. Le présent stage s’inscrit dans le cadre de cet effort de recherche qui s’est développé au sein du Projet de lutte préventive antiacridienne financé par la Banque africaine pour le développement avec le concours du FOFIFA et du CIRAD. L’objectif était de préciser les relations entre la pigmentation des larves de Criquets nomades, leur état phasaire, et la densité des populations. L’utilisation d’une méthode simple de description de la pigmentation larvaire et l’échantillonnage de larves du Criquet nomade dans des populations de densité très variées, des plus basses aux plus fortes, a permis de dégager une typologie très nette des larves et de relier les divers types pigmentaires à la densité de la population et donc aux divers états phasaires du criquet. Le CNA peut maintenir disposer d’une méthode simple devant permettre de consigner d’une manière beaucoup plus fiable et précise sur l’état phasaire des larves de Criquet nomade, et donc de renforcer très significativement la qualité des observations réalisées par les chefs de zone et prospecteurs sur ce paramètre clé de la biologie de ce ravageur

Présentation (AGRITROP – CIRAD)

Version intégrale (4 Mb)

Page publiée le 4 mars 2016, mise à jour le 6 mars 2018