Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2006 → Analyse et propositions d’améliorations du fonctionnement de coopératives de collecte laitière au Maroc : approche par les systèmes d’information

Institut national agronomique Paris-Grignon INA-PG (2006)

Analyse et propositions d’améliorations du fonctionnement de coopératives de collecte laitière au Maroc : approche par les systèmes d’information

Oudin Eméline

Titre : Analyse et propositions d’améliorations du fonctionnement de coopératives de collecte laitière au Maroc : approche par les systèmes d’information

Auteur : Oudin Eméline

Etablissement de soutenance : Institut national agronomique Paris-Grignon INA-PG

Grade : DAA : Agronomie et environnement 2006

Résumé
Le bassin d’approvisionnement laitier lié au périmètre irrigué du Tadla (Maroc) présente une forte dynamique liée à l’existence d’une laiterie industrielle approvisionnée par 18 000 éleveurs via un réseau de 84 coopératives de collecte. La filière se fixe trois objectifs : augmenter la productivité des vaches laitières, réduire la saisonnalité des livraisons et améliorer la qualité du lait livré. Par leur position d’intermédiaire, les coopératives sont un acteur clé pour réaliser ces objectifs. Dans le cadre de cette étude sur le fonctionnement et les performances des coopératives, 12 d’entre elles ont été retenues pour constituer un échantillon diversifié en terme de localisation sur le périmètre, de date de création, de taille (nombre de livreurs et volumes collectés) et de structure (présence d’un ou plusieurs centres de collecte par coopérative). Des entretiens approfondis ont été menés avec les gestionnaires pour analyser l’organisation et les modalités de fonctionnement, les stratégies ainsi que les performances technico-économiques de leurs coopératives. L’accent a notamment été mis sur l’analyse de la structure de leurs systèmes d’information et leur utilisation pour le pilotage de la coopérative. Les résultats de l’étude montrent que la stratégie globale des coopératives est la combinaison d’une stratégie sur la collecte du lait (augmenter les volumes traités et/ou améliorer la qualité du lait) et d’une stratégie sur les activités annexes (services centrés sur la production laitière ou diversification dans des services commerciaux et/ou sociaux). Selon la stratégie suivie, les coopératives optent pour des structures et des modalités de fonctionnement différentes. L’analyse d’indicateurs de performances techniques et économiques souligne une forte variabilité des résultats entre les coopératives. L’étude des déterminants de ces performances indique qu’elles sont globalement subies par les coopératives, soit parce qu’elles ne peuvent pas les maîtriser directement, soit par manque de visibilité sur les activités conduites. Le système de pilotage, assez homogène d’une coopérative à l’autre, présente en effet des faiblesses. La rentabilité des services proposés n’est pas analysée, la gestion financière se base uniquement sur la gestion d’une trésorerie, sécurisée par les recettes régulières de la vente du lait et la capacité d’anticipation de la coopérative reste limitée. Ces difficultés sont en partie dues aux lacunes des outils de gestion que sont les systèmes d’information. Leur structure actuelle ne leur permet pas de remplir toutes leurs fonctions et les gestionnaires ne s’en servent que peu. Un travail sur ces systèmes d’information est donc apparu comme une des voies d’amélioration du fonctionnement et des performances des coopératives. Un modèle conceptuel de données a été construit à partir du diagnostic effectué. Le document s’achève sur les perspectives de développement et de diffusion d’un outil informatique de gestion basé sur ce modèle.

Mots Clés : Production laitière, coopérative, Modèle, Système d’information

Présentation (AGRITROP – CIRAD)

Version intégrale (1 Mb)

Page publiée le 22 novembre 2015, mise à jour le 23 décembre 2017