Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2006 → Maltage du mil et du sorgho : mise au point d’outils et méthodes et aptitude au maltage de quelques variétés du Burkina Faso et du Bénin

Ecole nationale supérieure des industries agricoles et alimentaires Montpellier : ENSIA (2006)

Maltage du mil et du sorgho : mise au point d’outils et méthodes et aptitude au maltage de quelques variétés du Burkina Faso et du Bénin

Tchuenbou Fidéline Laure

Titre : Maltage du mil et du sorgho : mise au point d’outils et méthodes et aptitude au maltage de quelques variétés du Burkina Faso et du Bénin.

Auteur : Tchuenbou Fidéline Laure

Etablissement de soutenance : Ecole nationale supérieure des industries agricoles et alimentaires Montpellier : ENSIA

Grade : MSc : Génie agroalimentaire méditerranéen et tropical 2006

Résumé
Ce travail s’est inscrit dans le cadre d’un projet DURAS (Promotion du Développement Durable dans les systèmes de Recherche Agricole du Sud) financé par le Ministère français des Affaires Etrangères. Celui-ci a pour but de promouvoir en Afrique de l’Ouest la production de malts de sorgho ou de mil de meilleure qualité à l’échelle artisanale ou semi industrielle pour des utilisations en bouillies infantiles et en boissons alcoolisées ou non. Des outils et des méthodes d’études des conditions de maltage ont été mis au point puis testés et utilisés pour évaluer l’aptitude au maltage de 19 variétés de sorghos et de 4 variétés de mil du Bénin et/ou du Burkina Faso. Au bilan, les outils et méthodes utilisés sont répétables et permettent de différencier les malts avec un seuil de différenciation de l’ordre de 5 unités de pouvoir diastasique. Quelques améliorations restent cependant à conduire, notamment pour bien déterminer la durée de germination optimale, les activités amylasiques passant par un maximum puis baissant ensuite. Par ailleurs, un effet négatif important de la stabilisation par séchage a été noté et une étude particulière sur ce point serait nécessaire. En prenant comme référence les activités amylasiques de malts de sorgho et de mil fabriqués

Présentation (AGRITROP – CIRAD)

Version intégrale (3 Mb)

Page publiée le 24 novembre 2015, mise à jour le 23 décembre 2017