Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2006 → SIG sur la distribution du criquet nomade à Madagascar

Ecole nationale supérieure agronomique de Montpellier (ENSAM) 2006

SIG sur la distribution du criquet nomade à Madagascar

Wagner Grégory

Titre : SIG sur la distribution du criquet nomade à Madagascar

Auteur : Wagner Grégory

Etablissement de soutenance : Ecole nationale supérieure agronomique de Montpellier (ENSAM)

Grade : Mémoire 2006

Résumé
Le Criquet nomade, Nomadacris septemfasciata (Serville, 1838), est un locuste très répandu à Madagascar. Ses pullulations récentes et les dégâts occasionnés aux cultures ont mis en évidence le manque de connaissances sur ses habitats et son cycle, au contraire de l’autre locuste malgache, le Criquet migrateur malgache Locusta migratoria capito (Saussure, 1884). L’absence de données sur son aire grégarigène et sur ses zones refuges en période de diapause constitue un frein pour la surveillance et la lutte. La définition d’aires favorables au Criquet nomade pour les deux phases de son cycle, reproduction et diapause, et deux types de population, groupée ou diffuse, est un premier élément pour comprendre les conditions limites de déplacement et de survie du Nomadacris. Au cours de ce stage, un SIG a été créé afin de déterminer les aires de répartition maximale du Criquet nomade à Madagascar. Ces cartes résultent de la combinaison de données acridiennes, signalisations à partir de prospections et d’enquêtes, et de données climatiques, pluviométrie et températures minimale et maximale. Ce travail a été mené sur la totalité de Madagascar. Les cartes obtenues permettent de distinguer clairement une zone de reproduction très vaste et une zone de diapause beaucoup plus étroite. L’intégration de facteurs physiques, tels que les couloirs de déplacements, de données aérologiques, ou de données météorologiques plus précises permettrait d’affiner les résultats. Les régions écoclimatiques définies, couplées à d’autres données régionales, pourraient améliorer la surveillance au niveau local. A terme, ceci conduirait à la définition des aires grégarigènes du Criquet nomade

Mots Clés : Nomadacris, Lutte anti-insecte, Écologie animale, Distribution des populations, Habitat, Système d’information géographique, Télédétection, Traitement des données

Présentation (AGRITROP – CIRAD)

Page publiée le 5 décembre 2015, mise à jour le 23 décembre 2017