Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2002 → Pratiques de gestion de l’arbre chez les éleveurs du Nord-Cameroun : étude des modes d’utilisation des arbres et des pratiques d’émondage dans trois situations d’élevage

Ecole nationale du génie rural, des eaux et des forêts (2002)

Pratiques de gestion de l’arbre chez les éleveurs du Nord-Cameroun : étude des modes d’utilisation des arbres et des pratiques d’émondage dans trois situations d’élevage

Bonnerat Amélie

Titre : Pratiques de gestion de l’arbre chez les éleveurs du Nord-Cameroun : étude des modes d’utilisation des arbres et des pratiques d’émondage dans trois situations d’élevage

Auteur : Bonnerat Amélie

Etablissement de soutenance : Ecole nationale du génie rural, des eaux et des forêts

Grade : Mémoire de fin d’études : Foresterie rurale et tropicale 2002

Résumé
Au Nord-Cameroun, le fourrage ligneux est un élément essentiel de l’alimentation des troupeaux en fin de saison sèche. L’existence de ce type de fourrage, son accessibilité et la durabilité de son exploitation sont de ce fait d’une grande importance pour les éleveurs. Or, actuellement, des contraintes fortes pèsent sur ces ressources fourragères : sous l’effet de l’extension des cultures, les pâturages se raréfient, l’accès des éleveurs à la ressource devient de plus en plus difficile. Notre étude concerne les pratiques de gestion des arbres fourragers par les éleveurs, avec ce questionnement spécifique : le besoin qu’ont les éleveurs des arbres et l’utilisation qu’ils en font les conduisent-ils à adopter des pratiques de gestion durable de l’arbre ? L’étude a été menée auprès de trois groupes d’éleveurs Fulbé qui se distinguent par leur degré de sédentarisation (nomades, groupes sédentarisés plus ou moins récemment et sédentaires de longue date). Elle a combiné enquêtes et observations de terrain (suivis de troupeaux). II en ressort les éléments suivants : l’arbre est un élément à part entière du système de production des éleveurs ; son exploitation par la pratique d’émondage est rationnelle et fait intervenir un savoir-faire ; la conduite des troupeaux au pâturage est influencée par la présence et la richesse du fourrage ligneux. Des formes d’appropriation de l’arbre ont été observées, dont la plus aboutie est la création de parcs arborés à usage pastoral. Cependant, les pratiques de gestion restent embryonnaires, en grande partie du fait de l’insécurité dans laquelle se trouvent les éleveurs, vis-à-vis de leurs espaces d’activité et de leurs pratiques. Cette analyse des pratiques nous conduit à proposer les axes d’intervention pour le développement, dont les principaux concernent justement une sécurisation de l’accès des éleveurs à la ressource

Mots Clés : Système sylvopastoral, Élevage extensif, Plante d’abroutissement, Gestion des ressources, Système de pâturage, Forêt sociale

Présentation (AGRITROP – CIRAD)

Page publiée le 30 novembre 2015, mise à jour le 18 décembre 2017