Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Maroc → Thèse soutenue → Modélisation de l’architecture du palmier dattier (Phoenix dactylifera L.) et application à la simulation du bilan radiatif en oasis

Université Cadi Ayyad (2002)

Modélisation de l’architecture du palmier dattier (Phoenix dactylifera L.) et application à la simulation du bilan radiatif en oasis

El Houmaizi Mohammed Aziz

Titre : Modélisation de l’architecture du palmier dattier (Phoenix dactylifera L.) et application à la simulation du bilan radiatif en oasis.

Auteur : El Houmaizi Mohammed Aziz

Etablissement de soutenance : Université Cadi Ayyad

Grade : Doctorat 3e cycle : Biologie végétale 2002

Résumé
L’étude a porté sur une description architecturale fine de quatre cultivars marocains du palmier dattier (#Phoenix dactylifera# L.) avec une double finalité : - identifier des caractéristiques architecturales discriminantes permettant d’identifier des cultivars et, éventuellement les classifier. - reconstituer des maquettes informatiques 3D aussi réalistes que possible pour Ia visualisation et surtout pour servir de support à la simulation des échanges radiatifs. Les analyses biométriques et architecturales des cultivars ont montré que les rejets ont un sens phyllotaxique indépendant des pied-mères, la palme est dissymétrique, la distribution des distances entre les pennes sur le rachis suit une loi Gamma et la variation de la largeur du rachis suit une fonction exponentielle. Les deux cultivars BSB et JHL ont Ia même valeur de l’angle phyllotaxique 136,2° alors que BFG et BSN ont respectivement 137°et 137,9°. La fréquence des pennes solitaire est plus élevée chez les cultivars BSN et BSB. Les maquettes informatiques du cultivar JHL ont été utilisées pour les simulations du bilan radiatif. Les mesures simulées concordent assez bien avec les mesures radiatives mesurées in situ. Certains facteurs ont une faible incidence sur les calculs radiatifs (phyllotaxie, hauteur du stipe et cingles verticaux des pennes). Cette étude est une première étape pour une modélisation plus complète incluant les aspects hydriques. Elle pourra être appliquée pour l’évaluation des potentialités de cultures associées compte tenu de la lumière disponible sous les palmiers dans les oasis.

Mots Clés : Phoenix dactylifera, Port de la plante, Variété, Identification, Bilan radiatif, Modèle de simulation, Biométrie, Simulation

Présentation (AGRITROP – CIRAD)

Page publiée le 6 novembre 2015, mise à jour le 7 janvier 2018