Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2001 → Test d’une innovation. Le sarclage mécanique précoce à Mafa Kilda (Nord-Cameroun)

Université de Paris-Val-de-Marne (2001)

Test d’une innovation. Le sarclage mécanique précoce à Mafa Kilda (Nord-Cameroun)

Huguenot Simon

Titre : Test d’une innovation. Le sarclage mécanique précoce à Mafa Kilda (Nord-Cameroun)

Auteur : Huguenot Simon

Etablissement de soutenance : Université de Paris-Val-de-Marne

Grade : DESS : Gestion des systèmes agro-sylvo-pastoraux en zones tropicales 2001

Résumé
Au Nord-Cameroun, et dans les zones de savane d’Afrique subsaharienne, les problèmes de saturation foncière deviennent prégnants. Dans ce contexte, la recherche doit proposer aux agriculteurs des stratégies d’intensification du système de culture leur permettant d’augmenter la production agricole. Les travaux de désherbage des cultures contribuent à l’augmentation des rendements. Mais, tels qu’ils sont pratiqués le plus souvent, c’est-à-dire manuellement, ils représentent une contrainte en temps et en main d’oeuvre importante. Ils sont généralement réalisés tardivement et ne permettent pas une bonne maîtrise de l’infestation par les mauvaises herbes, ce qui aboutit à des pertes de productions, voire à l’abandon de tout ou partie des parcelles. Afin de sortir de cette situation, nous avons proposé aux agriculteurs de Mafa Kilda, village du Nord-Cameroun, une innovation en matière de sarclage, après avoir déterminer leurs contraintes au niveau de l’entretien des cultures. Cette innovation consiste en la réalisation de sarclages mécaniques précoces et répétés (15 et 30 jours après le semis) avec une houe artisanale en traction monoasine. Nous avons testé, sur 13 parcelles paysannes de cotonnier, 2 modalités de sarclage : la modalité Innovante et une modalité Traditionnelle (pratiques habituelles des agriculteurs). Des mesures de temps de travaux, de maîtrise de l’enherbement et de croissance des cotonniers ont ainsi été réalisées, en fonction de ces 2 modalités. Les résultats obtenus avec la modalité Innovante, par rapport à la modalité Traditionnelle, sont : I) une meilleure maîtrise de l’enherbement, Il) une diminution de la durée des sarclages, III) un moindre besoin en main d’oeuvre, IV) un meilleur développement des cotonniers. Une enquête réalisée en fin d’expérimentation a permis d’appréhender les potentialités de diffusion de l’innovation testée. Au final, le sarclage mécanique précoce représente un moyen efficace d’intensification du système de culture, et c’est une technique adaptée aux contraintes et aux besoins des agriculteurs. Sa vulgarisation auprès des paysans participe à un développement durable de l’agriculture dans les régions sahéliennes

Mots Clés : Désherbage mécanique, Innovation, Transfert de technologie, Mauvaise herbe, Gossypium

Présentation (AGRITROP – CIRAD)

Page publiée le 24 décembre 2015, mise à jour le 18 décembre 2017