Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2000 → Régulation d’une filière d’exploitation d’une ressource renouvelable : le bois énergie au Niger. Une approche par systèmes multi-agents et simulations

Ecole nationale supérieure agronomique de Montpellier (2000)

Régulation d’une filière d’exploitation d’une ressource renouvelable : le bois énergie au Niger. Une approche par systèmes multi-agents et simulations

Antona Martine

Titre : Régulation d’une filière d’exploitation d’une ressource renouvelable : le bois énergie au Niger. Une approche par systèmes multi-agents et simulations

Auteur : Antona Martine

Etablissement de soutenance : Ecole nationale supérieure agronomique de Montpellier

Grade : DEA : Economie du développement agricole, agro-alimentaire et rural 2000

Résumé
La régulation des usages des écosystèmes forestiers tropicaux fait l’objet de débats qui s’inscrivent dans un arbitrage environnement- développement. Les débats théoriques concernant cet arbitrage sont marqués par la prégnance du cadre d’analyse néoclassique qui aborde les conditions dans lesquelles une allocation optimale de ces ressources peut être réalisée. La suppression de l’accès libre aux ressources et l’instauration de mécanismes destinés à inciter les agents économiques à prendre en compte la valeur de ces ressources sont proposés sur la base d’une approche normative. Du point de vue des Politiques forestières mises en place dans les pays en voie de développement, se posent les questions de l’efficacité des instruments préconisés et de l’arbitrage entre des intérêts multiples. Le cas étudié dans ce mémoire est celui d’une politique mise en oeuvre au Niger depuis la fin des années 80 pour une gestion durable du bois-energie. Un modèle stylisé de la filière d’exploitation du bois énergie a été réalisé. Il est utilisé pour représenter le fonctionnement d’instruments de gestion de ces ressources et en simuler les effets. La modélisation réalisée utilise le formalisme des systèmes multiagents. A la différence des représentations classiques qui agrègent les comportements d’agents homogènes en un "agent représentatif " et ne modélisent pas les interactions entre acteurs, ce modèle tente de considérer le rôle de l’hétérogénéité des acteurs et du mode d’organisation des échanges sur l’efficacité des instruments mis en oeuvre à divers stades de la filière : quotas d’exploitation, taxes à la commercialisation, et zonage de l’espace.

Mots Clés : Produit forestier, Source d’énergie, Ressource forestière, Politique forestière, forêt tropicale, Simulation

Présentation (AGRITROP – CIRAD)

Page publiée le 4 janvier 2016, mise à jour le 16 décembre 2017