Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 1999 → Etude des systèmes de production des éleveurs périurbains de Moundou et de Donia deux villes de la zone soudanienne du Tchad

Muséum national d’histoire naturelle Paris : MNHN (1999)

Etude des systèmes de production des éleveurs périurbains de Moundou et de Donia deux villes de la zone soudanienne du Tchad

Blot Sophie

Titre : Etude des systèmes de production des éleveurs périurbains de Moundou et de Donia deux villes de la zone soudanienne du Tchad

Auteur : Blot Sophie

Etablissement de soutenance : Muséum national d’histoire naturelle Paris : MNHN

Grade : DESS : Productions animales en régions chaudes 1999

Résumé
Moundou et Donia sont deux villes de la zone soudanienne du Tchad, à la périphérie desquelles ont choisi de s’installer un grand nombre d’éleveurs traditionnels. Moundou, 2ème ville du Tchad, est caractérisée par de fortes pression démographique et exploitation du terroir ; les ressources pastorales sont pauvres et les relations entre les éleveurs et les cultivateurs conflictuelles. Les stratégies des éleveurs sont basées sur une alimentation du bétail fortement complémentée avec des tourteaux de coton, sous produits agro-industriels produits par l’huilerie de la ville ; une commercialisation importante des produits animaux permet d’assumer et de dépasser leurs dépenses en intrants alimentaires. L’équilibre des systèmes de production des éleveurs périurbains de Moundou, caractérisés par d’importants flux financiers, dépendent ainsi beaucoup des conditions de leur environnement économique. A Donia, une petite ville de brousse, les ressources naturelles satisfont les principaux besoins des troupeaux ; les éleveurs, en plus de leur activité pastorale, pratiquent une agriculture vivrière destinée à la consommation familiale. Les éleveurs périurbains de Donia gèrent de façon plus rationnelle et plus fine leurs systèmes de production, l’agriculture est un moyen de minimiser leurs ventes de bétail et d’augmenter leur capital animal. Les conditions de l’environnement naturel, économique et social diffèrent entre les deux villes et engendrent des stratégies de conduite et d’exploitation du bétail spécifiques. Les éleveurs de Moundou et de Donia ne rencontrent pas les mêmes difficultés au niveau de la disponibilité des ressources alimentaires et des possibilités de commercialisation de leurs production, mais tous subissent de lourdes pertes dans leurs troupeaux en raison d’un difficile accès aux services vétérinaires et de leur faible niveau de connaissances dans ce domaine. Comme la majorité des éleveurs traditionnels, ces producteurs sont peu organisés sur le plan professionnel et n’ont alors que peu de moyens pour s’adapter aux différentes contraintes perturbant leurs stratégies et menaçant la réalisation de leurs objectifs de production.

Présentation (AGRITROP – CIRAD)

Page publiée le 1er janvier 2016, mise à jour le 16 décembre 2017