Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1996 → Alcalinisation des sols dans la vallée du fleuve Niger (Niger). Modélisation des processus physico-chimiques et évolution des sols sous irrigation.

Ecole nationale supérieure agronomique de Montpellier (1996)

Alcalinisation des sols dans la vallée du fleuve Niger (Niger). Modélisation des processus physico-chimiques et évolution des sols sous irrigation.

Marlet Serge

Titre : Alcalinisation des sols dans la vallée du fleuve Niger (Niger). Modélisation des processus physico-chimiques et évolution des sols sous irrigation.

SOIL ALKALINIZATION IN THE NIGER VALLEY. MODELLING OF THE PHYSICAL-CHEMICAL PROCESSES AND EVOLUTION OF THE IRRIGATED SOILS

Auteur : Marlet Serge

Etablissement de soutenance : Ecole nationale supérieure agronomique de Montpellier

Grade : Thèse de doctorat : Sciences Agronomiques 1996

Résumé
LOCALEMENT, LES SOLS IRRIGABLES DE LA VALLEE DU FLEUVE NIGER SONT SOUMIS A UNE ALCALINISATION QUI SE TRADUIT PAR UNE AUGMENTATION DU PH ET UNE DEGRADATION DE LA STRUCTURE PAR SODISATION. LES PROPRIETES PHYSICO-CHIMIQUES DE CES SOLS ET LES MECANISMES GEOCHIMIQUES D’ALCALINISATION ONT ETE DECRITS ET MODELISES. LE PROCESSUS DE CONCENTRATION S’ACCOMPAGNE DE LA PRECIPITATION SUCCESSIVE DE MINERAUX QUI CONTROLENT LA COMPOSITION DE LA SOLUTION, ELLE-MEME EN EQUILIBRE AVEC LE COMPLEXE D’ECHANGE QUI CONTRIBUE A TAMPONNER CES EVOLUTIONS. LES EAUX DU FLEUVE NIGER SONT CARACTERISEES PAR UNE ALCALINITE RESIDUELLE POSITIVE ET CONDUISENT A UN RISQUE DE DEGRADATION SECONDAIRE DES SOLS PAR ALCALINISATION SOUS IRRIGATION. UN MODELE HYDROGEOCHIMIQUE A ETE ELABORE POUR SIMULER CES EVOLUTIONS. IL CONSISTE AU COUPLAGE D’UN MODELE MECANISTE DE TRANSPORT DE L’EAU ET DES SOLUTES (LAFOLIE,1991) ET D’UN MODELE THERMODYNAMIQUE D’INTERACTIONS DE LA SOLUTION DU SOL AVEC LA MATRICE SOLIDE (VALLES ET BOURGEAT,1988). LES SIMULATIONS ONT ETE MENEES PENDANT UNE PERIODE DE 27 ANNEES ET METTENT EN EVIDENCE UN FAIBLE LESSIVAGE ET UNE AUGMENTATION PROGRESSIVE DE L’ALCALINITE ET DE LA SODICITE. LE SUIVI DE L’EVOLUTION A COURT TERME, AFFECTEE PAR UNE MODIFICATION DE LA PCO#2 LIEE A LA MISE EN CULTURE, N’A PAS PERMIS DE VALIDER LE MODELE. L’ALCALINISATION S’ACCOMPAGNE D’UNE BAISSE IMPORTANTE DE LA FERTILITE DES SOLS QUI A ETE ATTRIBUE A UNE AUGMENTATION DU PH IN SITU ET A L’APPARITION DE DEFICIENCES DANS L’ALIMENTATION MINERALE DES CULTURES. L’INFLUENCE DE DIFFERENTES MESURES CHIMIQUES (GYPSAGE), PHYSIQUES (SOUS-SOLAGE), BIOLOGIQUES (CULTURE AMELIORANTE DE BOURGOU) ET HYDROLOGIQUES (SUBMERSION, DRAINAGE) A ETE EXPERIMENTEE ET INTERPRETEE EN FONCTION DU MODELE. CES RESULTATS PERMETTENT DE PRECISER LES MODALITES DE PREVENTION DE LA DEGRADATION ET DE REHABILITATION DES SOLS A ALCALI

Mots Clés : Alcalinité, Sol alcalin, Vallée, Irrigation, Sol, Sciences du sol, Modèle, Propriété physicochimique du sol, Géochimie, Sol sodique, Xérosol

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 3 décembre 2015, mise à jour le 18 janvier 2017