Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 1994 → Etudes des relations entre l’agriculture et l’élevage à l’échelle du terroir en zone cotonnière du Nord Cameroun. Cas du Ourolabo III. Projet Garoua II.

Centre national d’études agronomiques des régions chaudes CNEARC (1994)

Etudes des relations entre l’agriculture et l’élevage à l’échelle du terroir en zone cotonnière du Nord Cameroun. Cas du Ourolabo III. Projet Garoua II.

Amoudou A

Titre : Etudes des relations entre l’agriculture et l’élevage à l’échelle du terroir en zone cotonnière du Nord Cameroun. Cas du Ourolabo III. Projet Garoua II.

Study of agriculture/herding relationships on a field scale in the cotton belt of northern Cameroon. Case of Ourolabo III. (Garoua II project)

Auteur : Amoudou A..

Etablissement de soutenance : Centre national d’études agronomiques des régions chaudes CNEARC

Grade : Mémoire DAT 1994

Résumé
Certaines zones d’immigration du nord Cameroun sont en voie de saturation foncière. Tel est le cas du département de Bénoué et plus particulièrement du village Ourolabo III. Des enquêtes à l’échelle du village et de quelques unités de production ont été menées afin de caractériser les systèmes de production, d’établir le bilan des ressources et d’identifier les relations entre l’agriculture et l’élevage. La densité de peuplement est apparue élevée : 65 hab/km2 et 18 UBT/km2. Si les relations agriculture-élevage existent au travers de la culture attelée ou du petit bétail nourri avec les résidus de transformations agro-alimentaires des ménages, la fumure animale est quasi-inexistante. Quoiqu’il en soit, si cette technique se généralisait, seule la moitié des surfaces actuellement cultivée pourrait être ainsi entretenue. Une crise prochaine du maintient de la fertilité et de l’alimentation du bétail est à craindre. Même si le finage peut encore s’étendre et si les paysans en manque de terre peuvent partir un peu plus loin, il apparaît nécessaire de sensibiliser les producteurs à la fumure organique et de susciter une organisation villageoise afin de raisonner l’occupation de l’espace

Mots Clés : Culture attelée, Engrais organique, Déchet, Système de production, Association agriculture élevage, Gestion de l’espace, Terroir

Présentation (AGRITROP – CIRAD)

Page publiée le 2 juin 2017