Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 1993 → Identification des contraintes à la diversification des cultures sur les périmètres irrigués villageois. Moyenne vallée du fleuve Sénégal, village de Dimar

Centre national d’études agronomiques des régions chaudes (1993)

Identification des contraintes à la diversification des cultures sur les périmètres irrigués villageois. Moyenne vallée du fleuve Sénégal, village de Dimar

Amédiame Y., Clément J., Descottes S., Keda B..

Titre : Identification des contraintes à la diversification des cultures sur les périmètres irrigués villageois. Moyenne vallée du fleuve Sénégal, village de Dimar

Auteur : Amédiame Y., Clément J., Descottes S., Keda B..

Etablissement de soutenance : Centre national d’études agronomiques des régions chaudes

Grade : Diplôme d’Agronomie Tropicale (DAT) 1993

Résumé
Ce stage a été réalisé d’avril à août 1993 dans le village de Dimar situé à une trentaine de kilomètres de Podor dans la moyenne vallée du fleuve Sénégal. Cette étude répond à une demande du CIRAD et de l’ISRA en vue de la mise en place d’un projet régional de diversification des cultures sur les périmètres irrigués. L’objet de ce travail a été l’identification des contraintes à la diversification des cultures sur les Périmètres Irrigués Villageois (PIV). Ont été considérées cultures de diversification toutes les cultures autres que le riz, la tomate et l’oignon qui sont actuellement cultivés sur les PIV. Au niveau des systèmes de production, les deux principales contraintes à l’adoption de nouvelles cultures sur les PIV sont la limitation des surfaces irriguées et l’incapacité de financer une nouvelle campagne par manque de trésorerie. L’étude des PIV a permis de mettre en évidence de nombreuses déficiences techniques entraînant souvent le dysfonctionnement des aménagements, ainsi qu’une mauvaise gestion financière des GIE qui peut, à terme, mettre le système en péril. De plus, la gestion collective des PIV empêche l’émergence d’initiatives personnelles et bloque ainsi toute innovation. Enfin, l’absence de filière structurée assurant aux agriculteurs des débouchés pour leurs produits constitue une contrainte majeure à la diversification

Mots Clés : Diversification, Périmètre irrigué, Autosuffisance, Oryza sativa, Allium cepa, Tomate, Enquête, Agriculture traditionnelle, Revenu, Adoption de l’innovation, Production, Circuit de commercialisation, Migration

AGRITROP – CIRAD

Page publiée le 7 juin 2017