Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 1982 → Contribution de la télédétection à l’étude de la fracturation : application à l’hydrogéologie du socle en milieu intertropical

Université d’Orléans (1982)

Contribution de la télédétection à l’étude de la fracturation : application à l’hydrogéologie du socle en milieu intertropical

Sawadogo, Silminoaga

Titre : Contribution de la télédétection à l’étude de la fracturation : application à l’hydrogéologie du socle en milieu intertropical

Auteur : Sawadogo, Silminoaga

Etablissement de soutenance : Université d’Orléans

Grade : Doctorat de 3e cycle : Sciences fondamentales et appliquées. Matières premières minérales et énergétique. Hydrogéologie et télédétection : 1982

Résumé
Les formations aquifères dans les terrains granitiques et métamorphiques communément appelés socle, sont en Haut-Volta : les niveaux altérés surmontant la roche saine, les zones fracturées de la roche. Ce sont ces zones qui font l’objet de cette étude. Le repérage de ces fractures en zone altérés est difficile à l’échelle de l’affleurement. C’est pourquoi l’emploi des méthodes indirectes, plus rapides, s’est développé. La photographie aérienne est une de ces méthodes. Elle permet une cartographie rapide de la photo-fracturation. La télédétection, et plus particulièrement l’étude de l’image MSS de Landsat, est une technique plus récente. Elle révèle des linéaments qui soulignent les différences de réflectance des objets de la surface terrestre, souvent en relation avec la technique. Elle offre l’avantage de couvrir une grande surface (33.000 km2). Ces deux méthodes sont utilisées en parallèle aux études structurales sur affleurement et avec les mesures géophysiques au sol (prospection électrique). Malgré l’énorme différence d’échelle, la corrélation des interprétations des photographies aériennes et des images satellite est satisfaisante. La comparaison avec l’analyse structurale permet de faire une sélection des directions fracturales hydrauliquement favorables. La relation avec les données de prospection électrique ne paraît pas très étroite mais le faible nombre de sites prospectés n’autorise pas une conclusion

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 10 décembre 2016, mise à jour le 25 juillet 2017