Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2014 → L’expérience algérienne de développement rural, des villages socialistes aux projets de proximité de développement rural intégré : cas de la wilaya de Béjaïa

Montpellier Supagro (2014)

L’expérience algérienne de développement rural, des villages socialistes aux projets de proximité de développement rural intégré : cas de la wilaya de Béjaïa

Akerkar A.

Titre : L’expérience algérienne de développement rural, des villages socialistes aux projets de proximité de développement rural intégré : cas de la wilaya de Béjaïa

The Algerian experience in rural development, from the socialist villages to the integrated rural development proximity projects : case of Bejaïa

Auteur : Akerkar A.

Etablissement de soutenance : Montpellier Supagro / Université de Béjaïa (Algérie) cotutelle

Grade : Doctorat : spécialité Economie 2014

Résumé
L’objectif de cette recherche est de tester la pertinence des fondements théoriques, méthodologiques et politiques de l’approche territoriale de développement rural dans les zones marginalisées de l’Algérie. L’enjeu est de mettre en évidence et de saisir, à la lumière des principes de développement territorial, les pratiques, les représentations et les pierres d’achoppement de la conception et de l’implémentation de la Stratégie Nationale de Développement Rural Durable et de sa traduction locale dans les zones rurales en difficulté de la wilaya de Bejaïa, région de notre étude de cas. L’objet de cette politique inédite en Algérie est abordé sous l’angle de l’approche d’analyse des politiques publiques et de la sociologie politique de l’action publique. Cette démarche, de nature, multi-niveaux, multi-acteurs et multi-dimensionnelle, nous conduit à privilégier certains concepts fondamentaux de la discipline de l’économie territoriale : coordination et synergie entre acteurs, configurations sociales des acteurs, intégration multisectorielle, gouvernance locale, Système d’action local, processus d’apprentissage collectif. Sur le plan méthodologique, cette recherche s’appuie sur une démarche qualitative en privilégiant des entretiens semi-directifs menés auprès de 164 principaux acteurs de la Stratégie de la wilaya de Bejaïa de développement rural durable (SWDRD). Elle s’articule autour de trois parties totalisant huit chapitres. L’étude empirique de la mise en oeuvre des Projets de proximité de développement rural intégré (PPDRI) sur les zones rurales de la wilaya de Bejaïa repose sur trois entrées d’analyse. Dans un premier temps, l’étude de l’organisation et des conditions de mise en oeuvre de la SWDRD montre que les outils et instruments sur lesquels cette nouvelle approche dite « territoriale du développement » devait se reposer sont incomplets, dépassés, faiblement appropriés par les acteurs locaux et même inexistants. Sur le plan institutionnel, on constate que les choix de la SWDRD sont profondément influencés par la dépendance au sentier créée par des institutions traditionnelles orientées vers la modernisation de l’agriculture au détriment d’un développement rural (global), historiquement marginalisé et considéré comme un secteur résiduel. Dans un second temps, l’évaluation des actions des 56 PPDRI validés par le Comité technique de wilaya entre l’an 2003 et décembre 2010 constitue notre deuxième entrée d’analyse. La dépendance au sentier déjà évoquée s’est traduite par la sectorisation et plus précisément par l’agricolisation du développement rural. Ainsi, la diversification des activités économiques susceptibles d’enclencher une dynamique entrepreneuriale dans les espaces ruraux se trouve ignorée. Si les objectifs de la SWDRD sont jugés pertinents avec la situation socio-économique difficile des zones rurales, ils sont trop ambitieux et peu adaptés aux besoins exprimés par les acteurs locaux, ils manquent d’enchainement et de complémentarité, ils ne sont pas accompagnés de moyens appropriés et ils sont parfois en contradiction avec les objectifs des autres interventions concomitantes dont fait l’objet ces zones. Ces défaillances de mise en oeuvre expliquent les impacts très mitigés de la SWDRD. Enfin, l’analyse institutionnelle des modalités de la traduction locale de la SWDRD révèle les principales difficultés auxquelles est confrontée la territorialisation de l’action publique, et par là même, l’émergence de projets de territoires en milieu rural algérien. La mise en oeuvre de la SWDRD se caractérise par un volontarisme étatique encore très puissant et relève d’une gouvernance locale dirigée et encadrée par la seule puissance publique. Par ailleurs, le choix de l’approche de développement des terroirs villageois comme mode de territorialisation de la SWDRD pose la problématique de la pertinence territoriale et donc de l’intégration de la dynamique des projets à celle du territoire.

Mots Clés : DEVELOPPEMENT RURAL ; DEVELOPPEMENT RURAL INTEGRE ; PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT ; EVALUATION DE L’IMPACT ; ZONE DEFAVORISEE ; DEVELOPPEMENT LOCAL ; TERRITOIRE ; DURABILITE ; PROXIMITE ; BEJAIA ; ALGERIE

Présentation (MeditAgri)

Page publiée le 14 décembre 2015, mise à jour le 10 mars 2017