Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Sénégal → Pêche et Environnement : Perceptions de la surexploitation halieutique et des stratégies de gestion par les pêcheurs artisans de Mbour et de Joal (Sénégal)

Université Cheikh Anta Diop de Dakar (2005)

Pêche et Environnement : Perceptions de la surexploitation halieutique et des stratégies de gestion par les pêcheurs artisans de Mbour et de Joal (Sénégal)

Lo Mamadou Diakhaté

Titre : Pêche et Environnement : Perceptions de la surexploitation halieutique et des stratégies de gestion par les pêcheurs artisans de Mbour et de Joal (Sénégal)

Auteur : Lo Mamadou Diakhaté

Etablissement de soutenance : Université Cheikh Anta Diop de Dakar

Grade : DEA 2005

Présentation

Au-delà de la description de l’état actuel des ressources marines il serait intéressant de faire ressortir le niveau de perception des acteurs à la base. Autrement dit, les pêcheurs sont-ils suffisamment sensibles aux modifications biologiques de leur milieu de travail et aux efforts de gestion ? Quelles appréciations en font-ils ? Quelles mesures préconisent-ils pour renforcer les mécanismes de gestion des ressources halieutiques ?

Pour réaliser cette étude, nous avons choisi de nous limiter aux centres de pêche de Mbour et de Joal qui fournissent prés de 40% de la production nationale de la pêche artisanale (source : DPS, 2003). Le choix porté sur ces sites se justifie pour deux raisons fondamentales :D’une part, Mbour et Joal appartiennent à la Petite Côte identifiée aujourd’hui comme la zone la plus touchée par la diminution des ressources halieutiques causée surtout par l’importance de la pêche aux juvéniles. D’autre part, ces centres de pêche sont le lieu de beaucoup d’interventions en matière de gestion des ressources marines et côtières avec notamment des organismes internationaux tels que le WWF ou l’UICN.

Les objectifs de ce travail sont les suivants : * Apprécier le niveau de connaissance des pêcheurs sur les mutations auxquelles le milieu marin est soumis ainsi que leurs conséquences environnementales et socioéconomiques, * Etudier les différentes pratiques et stratégies de gestion des ressources marines initiées afin de minimiser les effets indésirables de la surexploitation halieutique, * Chercher à avoir une idée de la perception des méthodes de gestion par les acteurs.

Les hypothèses posées sont : * Face à certaines pratiques de pêche non durables, des risques d’épuisement des stocks existent ; * Les pêcheurs sont convaincus de la nécessité de l’application de mesures de gestion efficaces ; * Leur perception des mesures de gestion n’est pas entièrement positive.

Lien vers le mémoire (Mémoire on Line)

Page publiée le 22 décembre 2015, mise à jour le 14 août 2016