Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2013 → Les monnaies sociales et complémentaires : un outil du développement pour le contexte africain ?

Université Paris Sud (2013)

Les monnaies sociales et complémentaires : un outil du développement pour le contexte africain ?

Dissaux Tristan

Titre : Les monnaies sociales et complémentaires : un outil du développement pour le contexte africain ?

Auteur : Dissaux Tristan

Etablissement de soutenance : Université Paris Sud Faculté Jean Monnet

Grade : Master Développement agricole durable (mention Droit de l’environnement) 2013

Résumé
Les monnaies sociales et complémentaires apparaissent comme une innovation monétaire de la société civile, comme une réappropriation citoyenne de la monnaie. Celle-ci est alors tournée en un outil malléable, permettant d’orienter production et consommation. Dans une perspective de développement local endogène, elles présenteraient trois potentialités : la territorialisation des activités, la dynamisation des échanges et la transformation des pratiques, des modes de vie et des représentations sociales. Ce travail de recherche se propose d’explorer le spectre des monnaies sociales et complémentaires dans le contexte de l’Afrique, de voir en quelle mesure elles pourraient y participer au développement, et sous quelles formes. Selon cette objectif, le mémoire revient sur le concept de monnaie en général, et sur celui de monnaie sociale et complémentaire en particulier. Face au contexte monétaire et financier particulier des économies africaines, illustré par une enquête de terrain, il passe en revue les dispositifs de monnaies sociales et complémentaires mis en place ou en projet sur le continent et en explore potentialités et limites.

Mots Clés : Monnaie, monnaies sociales et complémentaires, développement, développement local endogène, Afrique

Présentation

Page publiée le 24 décembre 2015, mise à jour le 29 décembre 2017