Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2014 → Techniques de stockage d’eau de pluie au Kenya : renforcer la sécurité alimentaire en stockant l’eau de pluie

Université Paris Sud Faculté Jean Monnet (2014)

Techniques de stockage d’eau de pluie au Kenya : renforcer la sécurité alimentaire en stockant l’eau de pluie

Cardona Helena

Titre : Techniques de stockage d’eau de pluie au Kenya : renforcer la sécurité alimentaire en stockant l’eau de pluie

Auteur : Cardona Helena

Etablissement de soutenance : Université Paris Sud Faculté Jean Monnet

Grade : Master Gouvernance de projets de développement en Afrique 2014

Résumé
Au Kenya, comme dans d’autres pays africains, l’agriculture est le moteur de l’économie et donc, le secteur clé pour lutter contre la famine et la pauvreté. Dans ce sens, la croissance de la production agricole a un impact plus significatif sur une portion plus large de la population que tout autre secteur. Par conséquent, les politiques publiques affectant la performance de l’agriculture ont un impact important pour l’économie kenyane en général.
La collecte des eaux de pluie (CEP) fait référence aux techniques de collecte et stockage d’eau pour des fins agricoles, publiques ou domestiques. Les techniques de CEP se présentent comme une réponse aux situations de sécheresse auxquelles font face de nombreux pays en développement. Ces techniques peuvent non seulement fournir de l’eau pour répondre aux besoins des populations rurales, mais aussi fournir l’eau pour l’irrigation afin d’améliorer la production agricole. Le réchauffement climatique, de plus en plus grave et omniprésent, a un impact direct sur les variations saisonnières, qui ont, à la fois, une conséquence sur la disponibilité d’eau potable pour les ménages et l’agriculture. Dans les dernières décennies, les techniques de CEP se sont avérées efficaces pour répondre aux problèmes d’eau dans les zones rurales des pays en développement. D’autre part, en stockant l’eau, non seulement on obtient plus d’eau pour les récoltes, mais on contribue aussi à recharger les nappes phréatiques et à la réduction de l’érosion des sols. Ainsi, ces techniques visent à minimiser les effets des variations saisonnières, et à améliorer la production agricole et la sécurité alimentaire.

Mots Clés : Kenya, sécurité alimentaire, eau de pluie

Présentation

Page publiée le 21 janvier 2017, mise à jour le 30 décembre 2017