Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 1993 → Aménagement de l’Azadirachta indica (neem) comme brise-vent dans un système agroforestier au Centre sahélien de l’ICRISAT

AgroParisTech (1993)

Aménagement de l’Azadirachta indica (neem) comme brise-vent dans un système agroforestier au Centre sahélien de l’ICRISAT

Biga Abdoullatifou

Titre : Aménagement de l’Azadirachta indica (neem) comme brise-vent dans un système agroforestier au Centre sahélien de l’ICRISAT

Auteur : Biga Abdoullatifou

Etablissement de soutenance : AgroParisTech

Grade : Mémoire de fin d’étude de la formation GEEFT (Gestion Environnementale des Écosystèmes et Forêts Tropicales) 1993

Résumé
Le Niger, à l’instar des pays sahéliens, est caractérisé par un environnement assez dégradé dû à l’atrocité des agents climatiques. Ainsi, l’érosion éolienne et hydrique provoquent des ravivements et des transports importants de matières organiques rendant le sol inculte. Les débuts de saisons pluvieuses sont caractérisés par des vents de poussière qui fragilisent les jeunes plantules. L’agroforesterie apparaît aujourd’hui comme une alternative pour lutter contre l’érosion, fertiliser le sol et protéger les cultures contre les vents de poussière. Cette recherche porte sur l’Azadiracta indica utilisé comme brise-vent pour le mil, l’arachide, le niébé et le mil en association avec ces légumineuses. L’expérience consiste à étudier l’effet des traitements effectués sur le brise-vent sur les rendements de ces cultures.

Mots Clés : Agroforesterie ; Brise-vent ; Azadirachta indica ; Ressource naturelle ; Aménagement forestier ; Pratique culturale ; Arachide ; Niébé

AgroParisTech DDMC

Page publiée le 4 juin 2017