Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → Etude phytochimique , activités antioxydantes et antimicrobiennes des extraits de cinq plantes médicinale et analyses de leur huiles essentielles

Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT) 2015

Etude phytochimique , activités antioxydantes et antimicrobiennes des extraits de cinq plantes médicinale et analyses de leur huiles essentielles

SELADJI, MERYEM

Titre : Etude phytochimique , activités antioxydantes et antimicrobiennes des extraits de cinq plantes médicinale et analyses de leur huiles essentielles

Auteur : SELADJI, MERYEM

Université de soutenance : Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT)

Grade : Doctorat LMD 2015

Résumé
Dans le cadre de la découverte de nouvelles molécules actives à partir des sources naturelles, de l’Ouest d’Algérie, nous nous sommes intéressés dans ce travail à l’étude des métabolites secondaires (phénols totaux, flavonoïdes, tanins, et huiles essentielles) ainsi qu’à l’évaluation des activités antioxydantes et antimicrobiennes des extraits de cinq espèces végétales Nepeta nepetella, Mentha rotundifolia, Moricandia arvensis, Atriplex canescens et Schinus molle. Les teneurs en polyphénols, flavonoïdes et tanins condensés ont été déterminées par des techniques spectrophotométriques. Les activités antioxydantes ont été déterminées, in vitro, à travers les tests d’évaluation suivants : Capacité antioxydante totale CAT, piégeage du radical libre DPPH, réduction de fer et blanchiment du β-carotène. En outre, la détermination de l’activité antimicrobienne a été réalisée par la méthode de diffusion sur disques et celle des micro-dilutions en milieu liquide. L’étude de la composition chimique des huiles essentielles de Nepeta nepetella, Mentha rotundifolia et Schinus molle a été réalisée par chromatographie en phase gazeuse (CG) et CG couplée à la spectrométrie de masse ainsi que la RMN 13C sans séparation préalable. Les résultats obtenus ont montré une remarquable richesse des différentes parties des cinq plantes étudiées en métabolites secondaires à savoir : polyphénols, flavonoïdes, tanins et huiles essentielles. Les espèces N. nepetella, M. rotundifolia et Atriplex canescens se sont montrées riches en polyphénols dont la teneur varie entre 20,75 et 58,11 mg équivalents d’acide gallique (EAG)/ gramme de matière (MS). Pour les autres plantes, le contenu en polyphénols est compris entre 3,52 et 10,75 mg EAG/g MS. Les teneurs en flavonoïdes et en tanins condensés exprimées en équivalent de catéchine sont de l’ordre de 0,59 à 4,57 mg/g et 0,2 à 1,5 mg/g respectivement. Les résultats de l’étude de la composition chimique des huiles essentielles varient quantitativement en fonction de la partie de la plante étudiée. 21 composés ont été identifiés dans les huiles essentielles de N. nepetella représentant 91,3% de la composition totale de l’huile essentielle des feuilles, 17 pour les fleurs (92,9%) et 22 composés pour la partie aérienne (88,3%), le constituant nepetalactone 4aα,7α,7aβ est le prépondérant. 42 composés pour les parties aériennes ainsi que pour les feuilles, représentant 91,8% et 93,9% respectivement ont été identifiés dans les huiles de M. rotundifolia présentant le menthone, la pulégone et l’isomenthone comme constituants majoritaires. Pour S. molle 35 composés ont été identifiés représentant 89,3% de la composition totale de l’huile essentielle des feuilles, et 39 pour les fruits (68,6%) avec l’alpha phellandrène comme constituant majoritaire au niveau des feuilles. Les méthodes de l’activité antioxydante montrent que tous les extraits des espèces végétales étudiées présentent des propriétés antioxydantes à différents niveaux. Comparés aux autres espèces, les extraits des tanins des feuilles et des tiges de M. rotundifolia ont une importante activité de piégeage du radical libre DPPH˙(valeurs des IC50 : 0,12 mg/ml et 0,08 mg/ml respectivement) comparable à celle des antioxydants de synthèse acide ascorbique et butylhydroxyanisole. Par ailleurs, ces extraits de M. rotundifolia, ceux méthanoliques des feuilles et des tiges de N. nepetella, ceux de S. molle et celui des tanins des tiges d’A. canescens ont montré une bonne capacité à inhiber le blanchiment du β-carotène. Concernant les autres extraits, M. rotundifolia et S. molle sont moins importants mais intéressants comparativement aux extraits de M. arvensis et A. canescens qui ont des activités plus faibles. La majorité des extraits testés n’ont aucun effet inhibiteur envers la croissance de toutes les souches microbiennes testées. Cependant, Les huiles essentielles des différentes parties de N. nepetella, de M. rotundifolia et de S. molle montrent une sensibilité aux différentes souches testées et en particulier vis-à-vis des levures et des moisissures. De même, les huiles essentielles des parties aériennes de M. rotundifolia se sont avérées les plus actives en particulier contre Staphylococcus aureus avec une CMI et une CMB de l’ordre de 1,25 μl/ml.

Mots clés : Moricandia arvensis ; Atriplex canescens ; Schinus molle ; polyphénols ; flavonoïdes ; tanins ; huiles essentielles, composition chimique activités antimicrobiennes activités antioxydantes Nepeta nepetella Mentha rotundifolia Moricandia arvensis Atriplex canescens Schinus molle polyphénols flavonoïdes anins huiles essentielles

Présentation

Version intégrale (8,41 Mb)

Page publiée le 17 janvier 2016, mise à jour le 14 avril 2018