Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → Effets de la déshydratation et de la réhydratation sur le métabolisme cellulaire des plants de Parkinsonia aculeata L.

Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB) 2015

Effets de la déshydratation et de la réhydratation sur le métabolisme cellulaire des plants de Parkinsonia aculeata L.

Benadjaoud, Ali

Titre : Effets de la déshydratation et de la réhydratation sur le métabolisme cellulaire des plants de Parkinsonia aculeata L.

Auteur : Benadjaoud, Ali

Université de soutenance : Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB)

Grade : Doctorat Biologie 2015

Résumé
Les plants de Parkinsonia aculeata L., qui sont adaptés à un climat chaud et sec, réagissent à des changements mêmes minimes de l’état hydrique des feuilles. Ceci se traduit par une augmentation en masse des chlorophylles et des lipides dès que la diminution de l’état hydrique est faible. Une baisse modérée, tout comme la levée de la contrainte, permet de maintenir ces lipides dans des quantités plus élevées que ce qui est observé chez les plants témoins. En passant aux conditions d’une culture hydroponique avec du PEG6000, ces plants subissent un choc osmotique brusque, d’où les valeurs faibles de la teneur relative en eau, des signes de flétrissement des feuilles et une baisse importante des chlorophylles et des lipides.

Mots clés  : Plantes : Teneur en eau Plantes : Déshydratation Réhydratation Papilionacées Lipides : Métabolisme

Présentation

Page publiée le 18 février 2016, mise à jour le 2 septembre 2017