Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → Etude morphopédologique de la basse vallée de l’Isser

Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB) 2009

Etude morphopédologique de la basse vallée de l’Isser

Boulemtafes, Brahim ; Halimi, Abdelkader

Titre : Etude morphopédologique de la basse vallée de l’Isser

Auteur : Boulemtafes, Brahim ; Halimi, Abdelkader

Université de soutenance : Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB)

Grade : Doctorat Sciences de la Terre et de l’Univers 2009

Résumé
La Basse vallée de l’Isser représente une association morphologique montagne-plaine. Cet ensemble pose donc le problème fondamental du rapport qui a pu s’établir durant le quaternaire entre l’évolution morphologique de cette plaine littorale sinueuse et celui de son encadrement montagneux très développé. Sur presque toute l’étendu de ce bassin versant on voit parfaitement fonctionner les types d’érosions affectant la zone subhumide. D’un côté la montagne est ravagé par un ravinement très dynamique, entretenu par le travail de la terre ou, la circulation de troupeaux d’animaux et de l’autre les sols transportés sont automatiquement évacués à la mer sans qu’ils aient la possibilité de ce déposer, d’où la transformation de certains versants déboisé un peu de temps " badlands ". La dépendance de l’évolution de ces versants vis-à-vis de l’érosion parait évidente. Il fallait encore la démontrer et la replacer dans le cadre de l’évolution quaternaire, surtout le cadre physique en raison des contraintes qu’il a offert à l’érosion durant la quaternaire et de son rôle déterminant dans la régionalisation des paysages morphologiques. La région se caractérise par une évolution géodynamique très marquées qui se traduit par une multitude de forme aussi bien hérités qu’actuelles. Le processus s’explique en partie par le substratum favorable et par l’action de l’homme durant les époques passées à ce jour par contre la dynamique fluviatile à été très importante durant le quaternaires. Celle ci à engendré de grandes formes tel que le creusement des ravins, des gorges, le façonnement des terrasses etc. la dynamique des versants et caractéristique de la région soit qu’elle résulte de l’action des eaux concentrés soit ruissellement diffus. La relation sol végétation n’est pas respecter pour le moment, la végétation qui persiste actuellement sur les flans des montagnes correspond au type maquis. Sur les hauteurs des massifs existe des associations de chênes verts et de pins d’Alep ou de chênes lièges et de chênes zen selon le substrat calcaire ou siliceux.

Mots clés : Vallées : Algérie Morphotectonique : Algérie Géomorphologie dynamique : Algérie Relief (géographie) : Algérie

Présentation (DSpace)

Page publiée le 9 avril 2016, mise à jour le 14 avril 2018