Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2012 → Contribution à l’étude phytochimique de quelques plantes sahariennes à caractère médicinal, Cas de Ferula vesceritensis

Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB) 2012

Contribution à l’étude phytochimique de quelques plantes sahariennes à caractère médicinal, Cas de Ferula vesceritensis

Dehak, Karima

Titre : Contribution à l’étude phytochimique de quelques plantes sahariennes à caractère médicinal, Cas de Ferula vesceritensis

Auteur : Dehak, Karima

Université de soutenance : Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB)

Grade : Doctorat Chimie 2012

Résumé
Le genre Ferula (Apiaceae) comporte près de 180 espèces. Parmi elles, 130 espèces sont communes au bassin méditerranéen et en Asie centrale. Les espèces du genre Ferula sont connues pour leurs utilisations en médecine traditionnelle, notamment comme tranquillisants, antispasmodiques et antihystériques. Les différentes études phytochimiques réalisées sur ce genre ont permis de répertorier quelques centaines de composés appartenant pour la majorité à la famille des terpènes. Les daucanes et les sesquiterpènes coumariniques sont des métabolites secondaires caractéristiques du genre Ferula. Ces composés se sont avérés présenter des propriétés biologiques intéressantes, notamment des activités antiprolifératives sur différentes lignées de cellules cancéreuses et modulatrices du transporteur ABC la P-gp (la glycoprotéine p). Le potentiel inhibiteur montré à l’égard de ce transporteur par les extraits de l’espèce Ferula vesceritensis, endémique à notre région a contribué largement dans le choix de cette espèce et de son étude phytochimique. Le fractionnement des extraits DCM et au méthanol à conduit à l’isolement de douze sesquiterpènes, neuf sont de type daucane dont cinq structures nouvelles et une identifiée pour la première fois dans le l’espèce et le genre. Trois structures sont de type sesquiterpène coumarinique. De plus l’acide anisique, un ose et deux flavones diglycosilées ont été caractérisés. Par ailleurs l’extrait à l’hexane a été soumis à des analyses par les techniques couplées CLHP-UV-DAD, CLHP-SM et GC-MS. Quelques constituants communs aux extraits à l’hexane et au DCM ont été mis en évidence alors qu’une vingtaine de constituants volatils sont proposés. Du point de vue pharmacologique, les sesquiterpènes isolés ont été soumis à trois tests. Les deux premiers ont été effectués sur les deux transporteurs ABC : la P-gp et la BCRP. Le troisième test a été réalisé dans le but de déterminer l’affinité de ces composés vis-à-vis de la pompe active Pgp en utilisant un modèle de domaine NBD d’une protéine recombinante d’origine parasitaire. Les deux sesquiterpènes coumariniques le féselol et particulièrement la coladonine se sont révélés comme de potentiels inhibiteurs de la Pgp. Le lasidiol-10-anisate est quant à lui le daucane le plus actif aussi bien sur la Pgp que sur la BCRP.

Mots clés : Plantes médicinales : Algérie Ombellifères Transporteurs ABC Molécule unique Plantes des déserts Sesquiterpènes Flavonoïdes

Présentation (DSpace)

Page publiée le 21 mars 2016, mise à jour le 17 avril 2018