Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Diversité, écologie et biogéographie des macroinvertébrés de quelques affluents du Mazafran

Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB) 2009

Diversité, écologie et biogéographie des macroinvertébrés de quelques affluents du Mazafran

Yasri, Nabila

Titre : Diversité, écologie et biogéographie des macroinvertébrés de quelques affluents du Mazafran

Auteur : Yasri, Nabila

Université de soutenance : Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB)

Grade : Magister Biologie 2009

Résumé
Le réseau hydrographique du Mazafran (Algérie du Nord), caractérisé par son caractère globalement temporaire, est exploré du point de vue de la répartition spatiale des macroinvertébrés benthiques. 13 stations lotiques ont été prospectées entre 20 et 400 m d’altitude, 168054 individus appartenant à 10 groupes zoologiques se répartissant en 48 familles et 53 genres ont été dénombrés. Les Diptères, avec 47,18 % de la faune totale et les Ephéméroptères avec 45,54 % sont largement dominants sur le plan numérique. Les autres groupes zoologiques ne constituent qu’une faible fraction de la faune récoltée. L’abondance, la richesse spécifique et la structure des communautés de deux groupes de macroinvertébrés a été étudiée. 20 espèces ont été identifiées (13 Ephéméroptères et 7 Plécoptères). La richesse spécifique des différentes stations révèle un gradient altitudinal avec une diversité maximale dans les zones de moyenne montagne et de piémont qui constituent les zones les plus hétérogènes. Au contraire, la faible diversité des zones de plaine peut être attribuée à une température de l’eau élevée, à un faible débit ainsi qu’à l’influence des perturbations anthropiques. L’étude des associations d’espèces réalisée à l’aide d’analyses factorielles (ACP pour les variables mésologiques et AFC pour la faune) a révélé trois groupements de zones ainsi que leurs peuplements, essentiellement déterminés par un gradient altitudinale.Sur le plan biogéographique, le peuplement inventorié est nettement paléarctique avec quelques rares éléments afro-tropicaux : le sous-genre Euthraulus. Les affinités biogéographiques sont plus marquées avec l’Europe Sud occidentale qu’avec les pays de l’Est du bassin méditerranéen. Son originalité est mise en évidence par la proportion d’endémiques élevée. L’évaluation de la qualité hydrobiologique des cours d’eau fondée sur l’analyse des peuplements des macroinvertébrés benthiques montre une nette dégradation entre les stations de moyenne montagne et celle de basse altitude : passage de la classe de qualité "excellente" à une classe de qualité "Hors Classe"

Mots clés : Invertébrés aquatiques : Algérie Cours d’eau : Algérie Ephéméroptères : Algérie Plécoptères : Algérie

Présentation

Page publiée le 9 avril 2016, mise à jour le 21 septembre 2018