Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2014 → Evaluation de la vulnérabilité au niveau des bassins versants de la wilaya de Batna aux effets des changements climatiques et formulation de la stratégie d’adaptation

Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB) 2014

Evaluation de la vulnérabilité au niveau des bassins versants de la wilaya de Batna aux effets des changements climatiques et formulation de la stratégie d’adaptation

Boudjemline, Faouzia

Titre : Evaluation de la vulnérabilité au niveau des bassins versants de la wilaya de Batna aux effets des changements climatiques et formulation de la stratégie d’adaptation

Auteur : Boudjemline, Faouzia

Université de soutenance : Université des sciences et de la technologie Houari Boumediène (USTHB)

Grade : Magister Sciences de la Terre et de l’Univers 2014

Résumé
Les black shales sont des formations géologiques répandues dans le monde. La particularité de ces formations (enrichissement en métaux Zn, Cu, Au…) leur confère un intérêt particulier. Les black shales renferment également de la matière organique qui joue un rôle important dans le domaine des hydrocarbures. En Algérie, ces formations sont observées dans différents endroits, mais du point de vue potentiel minier elles sont très mal connues. Pour cela, deux sites choisis font l’objet de notre présent mémoire : les Monts de Daïa et la zone de Fersiga d’âges Silurien et Carbonifère. Le horst de Tiffrit appartient aux terrains autochtones de l’avant-pays de la chaîne alpine d’Algérie. C’est un ensemble qui appartient au domaine tello-rifain – ( Hadj Mohamed, 2005). Les formations paléozoïques affleurent dans la partie Nord du horst. La région de Fersiga est située dans le Tanezrouft et ce entre deux domaines : l’un stable et l’autre mobile. La microscopie optique montre un faciès sombre (matière organique + sulfures). La composition minéralogique est marquée par l’association de quartz, de carbonates, de minéraux argileux et surtout de sulfures (pyrite). L’analyse par diffraction des rayons X met en évidence la présence d’illite-muscovite et de chlorite comme minéraux argileux (diffractogrammes). La microscopie électronique à balayage montre que le principal sulfure (pyrite) présent dans ces black shales ne révèle aucune inclusion (spectres). C’est également le cas pour la bornite qui est considérée comme étant le deuxième sulfure présent dans les échantillons. Afin de faire l’étude géochimique de ces schistes noirs, nous avons fait appel à plusieurs techniques analytiques (la spectrométrie d’émission optique, la chimie classique, l’analyse par activation neutronique, la microscopie électronique à balayage et le dosage du carbone organique total). L’analyse géochimique révèle la présence d’éléments majeurs, d’éléments (métaux) de transition, des lanthanides et des actinides. Les éléments majeurs ont permis de classer les échantillons des Monts de Daïa et de Fersiga dans deux (02) principales champs : les « shales » et les « Fe- shales » (diagramme de projection). Les terres rares (lanthanides) révèlent la présence d’anomalies négative pour Ce et positive pour Eu (diagramme de distribution). Les actinides sont essentiellement représentés par le thorium (Th) et par l’uranium (U) qui enregistrent des concentrations assez importantes de l’ordre du ppm. Ces concentrations sont assez variables.

Mots clés : Bassins hydrographiques : Batna (Algérie ; wilaya) Climat : Changements : Batna (Algérie ; wilaya) Pluviométrie Eaux de surface

Présentation

Page publiée le 31 mars 2016, mise à jour le 16 janvier 2018