Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2012 → ETUDE MORPHOLOGIQUE DES AGGLOMERATIONS VERNACULAIRES AURESSIENNES

Université El Hadj Lakhdar de Batna (2012)

ETUDE MORPHOLOGIQUE DES AGGLOMERATIONS VERNACULAIRES AURESSIENNES

DAAS NAWEL

Titre : ETUDE MORPHOLOGIQUE DES AGGLOMERATIONS VERNACULAIRES AURESSIENNES

Auteur : DAAS NAWEL

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar de Batna

Grade : Magister 2012

Résumé
La compréhension des établissements humains vernaculaires reste une tache ardue et fort complexe. Ses deux principaux obstacles sont une perception erronée des systèmes spatiaux qu’ils constituent et une mauvaise découpe de ceux-ci. Le présent travail fait le projet de réduire, un tant soit peu, cette incompréhension en contribuant à la connaissance des agglomérations vernaculaires Auressiennes. Il considère celles-ci comme des systèmes complexes composés d’une multitude de sous-systèmes enchevêtrés et interreliés, dont le système formel ou morphique, qu’il prend pour objet de connaissance. Il part du principe que l’agglomération est considérée comme un objet physique et spatial « nécessitant l’analyse et la compréhension avant de pouvoir prendre place dans un schéma plus large qui prend en compte des facteurs historiques, sociologiques et psychologiques ». Il a pour but la définition de la logique morphique de ces agglomérations et les composants de leur système morphique. Il se focalise ainsi sur l’étude morphologique de ces tissus par le biais de la syntaxe spatiale « space syntax » en utilisant son outil de modélisation le plus répandu « Depthmap ».Il se décompose ainsi en deux grands moments. Le premier a pour but la définition de l’identité morphique, à l’échelle Syntactique, des tissus considérés. La vérification des hypothèses relatives à la spécificité morphique de ces tissus, constitue l’objectif du second moment. Les résultats montrent que les tissus vernaculaires auressiens possèdent une identité morphique distinctive. Elle reflète l’existence d’éléments formels spécifiques qui constituent un système morphique à part entière. Ce dernier se caractérise par une connectivité limitée, un fort degré de contrôle, une profondeur moyenne élevée, un important niveau de ségrégation, une visibilité limitée, une accessibilité et une perméabilité, réduites et enfin un degré d’entropie substantiel. Cette identité morphique est le résultat du mode de vie et des pratiques sociales qui caractérisent les communautés Chaouias.

Mots clés : Morphologie urbaine Syntaxe spatiale analyse axiale analyse VGA Depthmap tissus vernaculaires auressiens

Version intégrale (Doc Player )

Page publiée le 22 mars 2016, mise à jour le 28 septembre 2018