Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Investigation des propriétés minéralogiques et géomécaniques des terrains en mouvement dans la ville de Mila « Nord-Est d’Algérie »

Université El Hadj Lakhdar de Batna (2009)

Investigation des propriétés minéralogiques et géomécaniques des terrains en mouvement dans la ville de Mila « Nord-Est d’Algérie »

CHETTAH WAHID

Titre : Investigation des propriétés minéralogiques et géomécaniques des terrains en mouvement dans la ville de Mila « Nord-Est d’Algérie »

Auteur : CHETTAH WAHID

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar de Batna

Grade : Magister en Sciences de la terre ,Option : GEOLOGIE DE GENIE CIVIL ET DES MILIEUX AQUIFERES, 2009

Résumé
La commune de Mila qui appartient au bassin néogène de Mila, montre plusieurs zones instables sièges d’importants mouvements de terrain. Ces mouvements de terrain ont causé de graves préjudices à l’infrastructure routière (RN 79 et 79a) et aux constructions de la ville de Mila. Ils présentent également un grand problème pour son extension. La combinaison de plusieurs facteurs est à l’origine du déclenchement de ces mouvements, tel que : la nature lithologique, la topographie, la pluviométrie et l’activité anthropique,…etc. La géomorphologie de la région de Mila offre l’avantage de présenter une grande variété d’instabilité, elle est caractérisée par un relief accidenté et un réseau hydrographique intense ceinturant la ville de Mila qui d’ailleurs, donne un caractère érodable des terrains rendant parfois impossible l’extension de l’urbanisation de la ville. Les données de la géomorphologie sont tous témoins d’une géodynamique externe très active. Géologiquement, la région de Mila est constituée essentiellement d’argile gypseuse, de conglomérat, de calcaire lacustre et de marne à la base. En plus de cette lithologie tendre, les failles et les discontinuités rendent plus vulnérable la région aux mouvements de terrain. L’étude hydroclimatologique montre que la région a un climat tempéré avec des précipitations qui arrivent jusqu’à 633 mm/an. L’effet de l’eau dans les instabilités de terrains est remarquable. Les quantités énormes d’eau qui s’infiltrent lors des pluies exceptionnelles jouent un rôle essentiel dans la mise en mouvement des terrains instables. Les caractéristiques géotechniques des sols de la région montrent que la majorité des terrains instables sont constitués de sols fins. Ces sols perdent souvent leur ténacité en présence de l’eau et se mettent en mouvement sous leur propre poids. Enfin, les remèdes ne seront efficaces que s’ils tiennent en considération les causes à l’origine des mouvements de terrain. Le bon diagnostic de ces mouvements et leur cartographie (aléas géologiques et/ou géotechniques) permettent l’adoption de solutions mieux appropriées. Le drainage est alors le remède le plus efficace pour la lutte contre les instabilités dans le bassin de Mila, ensuite viennent, en second lieu, les autres types de confortement proposés.

Mots Clés Mouvement de terrain, aléa géologique, caractéristiques géotechniques, vulnérabilité, cartographie, Mila.

Présentation )

Version intégrale (17,3 Mb)

Page publiée le 16 mars 2016, mise à jour le 13 septembre 2018