Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2015 → Valorisation de quelques dokkars par l’étude de la diversité génétique moyennant les marqueurs morphologiques de l’IPGRI

Université El Hadj Lakhdar de Batna (2015)

Valorisation de quelques dokkars par l’étude de la diversité génétique moyennant les marqueurs morphologiques de l’IPGRI

Ourida Benouamane

Titre : Valorisation de quelques dokkars par l’étude de la diversité génétique moyennant les marqueurs morphologiques de l’IPGRI

Auteur : Ourida Benouamane

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar de Batna

Grade : Magister en Sciences Agronomiques option : Valorisation et amélioration de l’agro biodiversité végétale 2015

Résumé
Le présent travail est une contribution à la caractérisation de la diversité phénotypique de notre patrimoine phoenicicole dans la wilaya de Biskra. Elle a portée sur l’étude des palmiers mâles « Dokkars » et femelles des cultivars Hamraya, Safraya, Ghars et Horra moyennant l’utilisation des marqueurs morphologiques qualitatifs et quantitatifs d’IPIGRI. L’objectif principal était l’identification de marqueurs morphologiques, les plus discriminants et communs entre les individus femelles et mâles, pour les cultivars ayant la même appellation. Au total 75, descripteurs IPGRI, quantitatifs et qualitatifs ont été utilisés pour évaluer et caractériser la partie végétative et de reproduction des cultivars. Les résultats de l’analyse des données phénotypiques par l’Analyse des Composantes Principales (ACP), l’Analyse des Composantes Multivariées (ACM) ainsi que l’analyse de la variance ont montré une diversité phénotypique relativement importante entre les cultivars étudiés chez les deux sexes. Les résultats obtenus ont permis d’identifier 24 paramètres qualitatifs de la partie végétative potentiellement discriminants et qui ont permis une identification des ressemblances entre les pieds femelles et mâles du même cultivar.L e regroupement obtenu par la classification ascendante hiérarchique (CAH), sur base des 30 caractères quantitatifs de la partie végétative, chez les pieds femelles et dokkars ont montré des différences de classement entre deux dokkars Horra et Ghars. Les résultats ont montré que le cultivar Hamray semble être un Dokkar de 1er choix suivi par les dokkars Safray et Ghars. Par contre, le dokkar Horra ne semble pas être un bon pollinisateur. L’étude a mis en valeur le savoir-faire traditionnel, en confirmant l’efficacité de la démarche adoptée par les phoeniciculteurs à prendre les caractères morphologiques comme critères de base pour choisir et déclarer l’appartenance d’un dokkar donné à un cultivar connu.

Mots Clés  : Ressources génétiques, marqueurs morphologiques, descripteurs IPIGRI, dokkars, diversité, phénotypique, cultivars.

Présentation

Version intégrale (4,61 Mb)

Page publiée le 28 février 2016, mise à jour le 15 janvier 2018