Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2015 → Valorisation de la qualité de 3 variétés locales de blé dur (Triticum durum Desf.) cultivées en région semi-aride

Université El Hadj Lakhdar de Batna (2015)

Valorisation de la qualité de 3 variétés locales de blé dur (Triticum durum Desf.) cultivées en région semi-aride

Benchikh Chawqi

Titre : Valorisation de la qualité de 3 variétés locales de blé dur (Triticum durum Desf.) cultivées en région semi-aride

Auteur : Benchikh Chawqi

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar de Batna

Grade : Magister Sciences agronomiques Option Valorisation et amélioration de l’agro biodiversité végétale 2015

Résumé
L’expérimentation a été réalisée durant la campagne 2012/2013, au niveau de la station ITGC de Sétif sous un étage climatique semis aride. L’étude porte essentiellement sur 3 variétés locales du blé dur (Boussalem, Waha et Mohamed Ben Bachir) soumises à 7 régimes azotés croissants. Des analyses physiques, chimiques, technologiques et rhéologiques ont été effectuées sur les grains et semoule dont l’objectif essentiel est de mettre en évidence l’expression génétique de la qualité (grain et semoule) de ces variétés en fonction des doses croissantes d’azote, afin de déterminer le meilleur génotype. L’analyse statistique des résultats montre qu’il existe une influence de la variété et des doses sur presque l’ensemble des paramètres étudiés à savoir le rendement grains, le poids de mille grains, le poids spécifique, taux de mitadinage, taux de cendre (grains, semoule), taux des protéines (grain, semoule), la teneur en gluten sec et humide des semoules, le volume de sédimentation en milieu SDS, la coloration de semoule, la hauteur de pic et temps de pétrissage, Les résultats montrent une diversité marquante entre les variétés et sur la réaction de ces derniers avec les doses croissantes d’azote pour le rendement et des traits de qualité. Mohamed Ben Bachir se trouve globalement, d’après notre étude, la variété pertinente par rapport à Boussalem et Waha pour la plupart des paramètres mesurés, notamment pour la qualité technologique et pastière. L’utilisation de cette variété avec la D4 (200U/ha) nous donne effectivement un produit de qualité, qui répond à la fois aux aspirations des agriculteurs concernant le rendement en grains ; de l’industrie pour le poids de mille grains , poids spécifique, taux et la qualité des protéines, qualité du gluten et volume de sédimentation en milieu SDS ; des consommateurs pour l’indice de coloration jaune et la force de la pâte. Cette variété peut être utilisée comme un matériel de départ (source des gènes de qualité) dans les futurs programmes d’amélioration du blé dur

Mots Clés  : blé dur, variétés locales, fertilisation azoté, qualité, valorisation.

Présentation

Version intégrale

Page publiée le 28 février 2016, mise à jour le 18 septembre 2018