Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2015 → Etude du comportement d’une collection de blés cultivés en Algérie vis-à-vis de quelques stress biotiques

Université El Hadj Lakhdar de Batna (2015)

Etude du comportement d’une collection de blés cultivés en Algérie vis-à-vis de quelques stress biotiques

AZOUI HADJER

Titre : Etude du comportement d’une collection de blés cultivés en Algérie vis-à-vis de quelques stress biotiques

Auteur : AZOUI HADJER

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar de Batna

Grade : MAGISTER EN AGRONOMIE OPTION PRODUCTION ET AMÉLIORATION DES PLANTES 2015

Conclusion
La culture du blé est constamment menacée par des maladies fongiques qui peuvent être à l’origine de pertes très importantes du rendement. A partir de cette étude, nous pouvons déduire que la céréaliculture Algérienne est effectivement menacée par différents pathogènes en plus des contraintes liées aux conditions climatiques. L’évaluation de la grande collection de blés cultivés en Algérie et disponible au niveau du Programme National de l’Amélioration du Blé nous a indiqué clairement que la plupart de ce patrimoine végétale est sensible à plusieurs maladies cryptogamiques et qu’il ny a qu’environ 30% de variétés qui possèdent une résistance multiple recherchée à travers tous les programmes d’amélioration du monde surtout car garantissant des produits sains durablement. Ce matériel à multiple résistance produit évidemment des céréales performants. Enfin, on peut conclure en disant que la prévalence de la maladie Septoriatriticiet de tache auréolée est assez élevée et qu’il faudrait les suivre avec plus de sérieux. Les rouilles (Jaune et Brune) ne dorment jamais car même si cette année les conditions du milieu ne leur ont pas permis de s’épanouir elles pourront resurgir la saison prochaine avec une plus forte sévérité. L’oidium ainsi que la jaunisse nanisante sont aussi toujours présents dans la plupart des variétés et à travers les différentes régions du pays. Il est aussi signalé l’omni présence des helminthosporioses et de l’oidium sur orge ceci est surtout due à la mise en culture de la méga variétés locale Saïda183 qui est très sensibles à ces maladies. Un traitement est indispensable pour minimiser ou éliminer ces maladies dans le cas où les variétés résistantes n’existeraient pas. Une étude plus approfondie sur les isolats de l’inoculum, leur identification et leur isolement, serait d’un apport appréciable pour la concrétisation d’une meilleure résistance dans les programmes d’amélioration génétique.

Présentation

Version intégrale (5,77 Mb)

Page publiée le 15 mars 2016, mise à jour le 15 janvier 2018