Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2015 → Contribution à l’étude des Hyménoptères parasitoïdes des pucerons associés au milieu naturel dans la région de Khenchela

Université El Hadj Lakhdar de Batna (2015)

Contribution à l’étude des Hyménoptères parasitoïdes des pucerons associés au milieu naturel dans la région de Khenchela

Hayet Aggoun

Titre : Contribution à l’étude des Hyménoptères parasitoïdes des pucerons associés au milieu naturel dans la région de Khenchela

Auteur : Hayet Aggoun

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar de Batna

Grade : Magister en Sciences Agronomiques Option : Entomologie agricole et forestière 2015

Résumé
L’étude des Hyménoptères parasitoïdes des pucerons dans le milieu naturel de la région de Khenchela, entre septembre 2013 et septembre 2014, a permis de recenser 26 espèces, dont 13 sont des parasitoïdes primaires. Ces auxiliaires ont pu s’installer sur 33 espèces de pucerons. Par ailleurs, ces ennemis naturels ont pu établir 68 associations tri-trophiques, dont 55 sont nouvelles pour l’Algérie. Les 13 espèces restantes sont des hyper parasitoïdes appartenant aux familles d’Encyrtidae, Figitidae, Megaspilidae et Pteromalidae. Ces derniers ont pu parasiter des auxiliaires des genres Praon et Aphidius. Le taux d’émergence le plus élevé est obtenu chez le puceron Aphis terricola parasité par Lysiphlebus fabarum (91,25 %). L’évaluation de la sex-ratio, a montré que la plupart des populations des parasitoïdes primaires trouvés dans la région d’étude, sont dominées par des femelles. L’analyse morpho-métrique a permis de mettre en évidence que la taille des femelles de Lysiphlebus fabarum est déterminée, entre autre, par le puceron hôte. Les femelles les plus vigoureuses sont issues des pucerons hôtes : Aphis pseudocardui, A. terricola et A. craccivora

Présentation

Version intégrale (1,47 Mb)

Page publiée le 29 février 2016, mise à jour le 15 janvier 2018