Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2009 → Les collemboles de la litière du chêne-vert (Quercus ilex) dans le massif forestier de Belezma

Université El Hadj Lakhdar de Batna (2009)

Les collemboles de la litière du chêne-vert (Quercus ilex) dans le massif forestier de Belezma

LEBLALTA AMINA

Titre : Les collemboles de la litière du chêne-vert (Quercus ilex) dans le massif forestier de Belezma

Auteur : LEBLALTA AMINA

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar de Batna

Grade : Magister en Agronomie, Option : Entomologie Agricole et Forestière, 2009

Résumé
Plusieurs échantillons prélevés dans la litière du Chêne vert (Quercus ilex) dans la localité de Ain Kerrouche du massif forestier de Belezma à Batna sont analysés. Sur un ensemble de 8380 individus récoltés, l’identification au niveau de l’espèce révèle la présence d’un total de 47 espèces de Collemboles. Toutes les espèces trouvées sont déjà signalées en Algérie mais toutes sont nouvelles pour la région de Belezma. La faune rencontrée se compose d’espèces appartenant aux quatre ordres de Collemboles connus, à 13 familles et 29 genres. La prédominance de l’ordre Entomobryomorpha avec 21 espèces et 11 genres constitue un caractère remarquable de la faune des Collemboles. La présence de nouveau taxon Endonura cf. portucalencis avec une chaetotaxie antennaire très proche de l’espèce reconnue montre à quel point la faune Collembologique de l’Algérie reste encore mal connue. La plus faible diversité spécifique est observée à la fin du mois d’avril, et la plus forte diversité est enregistrée au mois de janvier, ce qui indique la variation en fonction des différentes périodes de prélèvement. La faible richesse spécifique enregistrée dans la zone d’étude est à relier à différents paramètres rencontrés dans la zone, ainsi qu’aux multiples perturbations observées dans le milieu. La distribution spatiale de toutes les espèces est en agrégats, la couverture du biotope par les espèces est bien marquée par Sminthurinus niger, Sminthurinus elegans, Sphaeridia pumilis, Lepidocyrtus sp et Arrhopalites sp. Aujourd’hui cette classe est mieux représentée dans le pays en ajoutant cette étude à celui de HamraKroua (2005), de Ait Mouloud (2006) et celui de Amri (2006) qui ont donné trois listes respectivement du nordest du pays, de la Kabylie et de Biskra et du lac salé de Tinsilt (Sebkha de Ain M’lila). Ces résultats donnent de nouvelles perspectives pour la connaissance de la faune Collembologique en Algérie particulièrement à Batna, ce qui prouve que cette faune est encore mal connue et nécessite de nouvelles prospections.

Mots Clés  : Collemboles, Quercus ilex, Belezma, diversité

Présentation

Version intégrale (4,81 Mb)

Page publiée le 28 mars 2016, mise à jour le 18 septembre 2018