Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → Changements physiologiques chez des plantes (Blé dur Triticum durum Desf.) exposées à une pollution par un métal lourd (plomb)

Université Badji Moktar de Annaba (UBMA) 2015

Changements physiologiques chez des plantes (Blé dur Triticum durum Desf.) exposées à une pollution par un métal lourd (plomb)

NEDJAH Imene

Titre : Changements physiologiques chez des plantes (Blé dur Triticum durum Desf.) exposées à une pollution par un métal lourd (plomb)

Auteur : NEDJAH Imene

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : DOCTORAT 3EME CYCLE Spécialité : BIOLOGIE VEGETALE ET ENVIRONNEMENT 2015

Résumé
Le blé fait partie des trois grandes céréales avec le maïs et le riz. La troisième par l’importance de la récolte mondiale et la plus consommée par l’homme. La pollution métallique un des facteurs limitant le rendement de ce aliment. Ce présent travail a pour but d’évaluer la variabilité de résistance des grains de blé dur Triticum durum Desf. Waha, Vitron et Gta soumises à un stress métallique par le nitrate de plomb Pb(NO3)2 aux concentrations suivantes : 0, 0.15, 0.25 et 0.35g/l. pour cela nous avons entamé l’étude des paramètres, morphologiques, physiologiques biochimiques, et enzymatiques et pendant la phase de germination et la croissance. Les résultats obtenus montre que d’une manière générale, les variétés attribués sont sensible à ce métal en cas des hautes concentrations, traduit par un effet délétère au niveau des feuilles (surface foliaire, poids spécifique et nombre des feuilles) et au niveau des racines, réduit le contenu en pigments photorécepteurs et les molécules osmo-régulatrices. L’activité enzymatique ainsi est perturbée et des signaux de stress oxydatif produit par la phytotoxicité du plomb sont constatés. En effet, il est noté une légère augmentation de l’activité enzymatique du système antioxydant (activité de POD, APX, et CAT) aux faibles doses (0.15 et 0.25g/l) chez les trois variétés étudiées, suivie par la suite par une nette diminution.

Mots clés  : plomb, blé dur, germination, croissance, stress oxydatif

Version intégrale (Université)

Page publiée le 10 mars 2016, mise à jour le 3 mai 2018