Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2013 → Statut nutritionnel et plasticité de réponses aux stress chez un modèle végétal : triticum durum desf

Université Badji Moktar de Annaba (UBMA) 2013

Statut nutritionnel et plasticité de réponses aux stress chez un modèle végétal : triticum durum desf

ISSAAD Ghozlene

Titre : Statut nutritionnel et plasticité de réponses aux stress chez un modèle végétal : triticum durum desf

Auteur : ISSAAD Ghozlene

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : DOCTORAT LMD Spécialité : Toxicologie Cellulaire 2013

Résumé
Les plantes sont au cours de leur vie constamment confrontées à différents types de stress influant sur leur croissance. En plus des agressions causées par des organismes vivants, sources de stress biotiques, les plantes sont exposées à des variations environnementales regroupées sous le terme de stress abiotiques. Le présent travail s’intéresse à l’étude des effets d’un déficit hydrique sur les tiges et les racines d’un modèle végétal : le blé dur (Triticum durum) de la variété GTA. Après germination, les plantes sont soumises à un stress hydrique pendant (03/ 05 / 07 et 09 jours). Nos résultats mettent en évidence d’une part des perturbations morphophysiologiques et biochimiques de la graine soumise à un déficit hydrique et d’autre part, l’examen histologique révèle une fermeture des stomates induite par ce stress. Les dosages enzymatiques montrent une augmentation de l’activité Catalase (CAT), Ascorbate-Peroxydase (APX) (Enzymes spécifiques du système de détoxification cellulaire) et à un degré moindre de l’activité Gaïacol-Peroxydase (GPX). Egalement, on enregistre une stimulation de l’activité Malondialdehyde (MDA) à l’origine d’une peroxydationlipidique. Nous avons aussi mis en évidence une forte augmentation du taux de peroxyde d’hydrogène (H2O2) et de l’anion superoxyde (O2 .- ) au niveau des tiges et des racines. Cette augmentation est proportionnelle au degré de stress induit. Il est conclu que le stress a engendré une toxicité qui s’est manifestée par la production de formes réactives de l’oxygène dont,le peroxyde d’hydrogène et l’anion superoxyde chez le modèle végétal utilisé. L’observation au microscope à fluorescence nous a permis de localiser les ROS étudiées. Enfin,concernant lesteneurs en éléments nutritifs, le manque d’eau a provoqué des modifications importantes chez la variété GTA dur.

Mots clés  : Déficit hydrique, Blé dur, Stress oxydatif, Peroxyde d’hydrogène, Anion superoxyde, Systèmes antioxydants, Eléments nutritifs

Version intégrale (Université)

Page publiée le 2 mars 2016, mise à jour le 26 avril 2018