Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2015 → L’attractivité urbaine dans les quartiers en difficulté Cas de Sidi Salem -Annaba

Université Badji Moktar Annaba (UBMA) 2015

L’attractivité urbaine dans les quartiers en difficulté Cas de Sidi Salem -Annaba

Saadi Ibtissem

Titre : L’attractivité urbaine dans les quartiers en difficulté Cas de Sidi Salem -Annaba

Auteur : Saadi Ibtissem

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : Magister Architecture 2015

Résumé
L’attractivité est un concept très à la mode, elle joue un rôle primordial pour la vie et l’avenir des villes. L’attractivité c’est aussi la qualité de vie, c’est donner envie d’y venir et d’y rester. L’amélioration de la qualité de vie en milieu urbain est le moteur de l’action politique des sociétés occidentales. En Algérie l’amélioration de la qualité de vie des quartiers réputés « en difficultés » ou difficiles est considérée depuis plus d’une vingtaine d’années comme un problème social et politique, parce que ces quartiers expriment le prototype du mal vivre et la dégradation des conditions de la vie quotidienne. Ce phénomène est le résultat d’un processus d’urbanisation accélérée, et l’accroissement de la population urbaine avec la poursuite de l’exode rural dont les origines remontent aux années 70. Ces années ont été marquées par l’application des programmes de zones d’habitat urbaine nouvelles (ZHUN) et dont l’objectif était de réaliser des programmes de logement collectifs et leurs équipements de services. Malheureusement, l’application de ces programmes sur terrain a produit un cadre bâti dégradé avec le temps et pauvre en architecture ainsi un manque d’équipement et d’espaces extérieurs. C’est le cas des grandes métropoles, tel que la ville d’Annaba. Malgré les grands projets projetés et en cour de réalisation pour rendre la ville plus attractive et agréable à vivre, le manque d’une vraie stratégie pour remédier aux maux de ces derniers qui ne cesse de s’aggraver, et les opérations restent ponctuelles et insuffisantes. Parmi les localités qui ont subi les conséquences de cette politique, l’agglomération secondaire de Sidi-Salem située à l’Est d’Annaba. Cette agglomération a connu différents programmes de logements qui se sont succédés (plus de 5000 logements pour répondre à la pression et le besoin en logement). Cette action dominée par la réalisation du logement social restant pour ainsi dire l’unique décor en place soutenu par la prolifération de l’habitat précaire.

Mots clés  : Attractivité urbaine, qualité de vie urbaine, quartiers en difficulté, diagnostic territorial

Version intégrale

Page publiée le 11 mars 2016, mise à jour le 15 janvier 2018