Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2007 → Qualité des eaux de surface de l’Est algérien et leur réactivité vis-à-vis du chlore

Université Badji Moktar de Annaba (UBMA) 2007

Qualité des eaux de surface de l’Est algérien et leur réactivité vis-à-vis du chlore

HARRAT Nabil

Titre : Qualité des eaux de surface de l’Est algérien et leur réactivité vis-à-vis du chlore

Auteur : HARRAT Nabil

Université de soutenance : Université Badji Moktar de Annaba (UBMA)

Grade : Magister en géologie 2007

Résumé
Le présent mémoire porte sur l’étude de la réactivité du chlore à l’égard de plusieurs eaux de barrage de l’Est algérien (Nord-est et Sud–Est). La qualité physico-chimique de ces eaux est également étudiée et corrélée à cette réactivité. L’étude bibliographique fait une mise au point sur l’évaluation de la qualité des eaux naturelles, sur le rôle du chlore pour la potabilisation des eaux et sur les ressources en eaux en Algérie, du point de vue quantitatif et qualitatif. L’étude expérimentale a permis l’utilisation de méthodes analytiques variées aussi bien pour les paramètres de qualité que pour les essais de chloration en laboratoire. Les résultats obtenus ont permis de montrer que les eaux prélevés et testées présentaient globalement une qualité moyenne, parfois médiocre. Certaines eaux ont présenté une minéralisation importante et une dureté élevée (eaux du Sud-Est). Par contre, d’autres eaux ont été caractérisées par des charges organiques importantes dont une fraction sous forme de substances humiques. Les essais de chloration ont mis en évidence des potentiels de consommation appréciables, notamment pour les eaux les plus chargées en matière organique. La réactivité de ces eaux est accrue par une compétition des réactions chlore/matières organique et chlore/éléments minéraux. La variation du taux de chlore a permis d’obtenir des courbes de break-point, caractéristiques de la formation et destruction de chloramines. L’évolution de la consommation de chlore en fonction du temps et l’évolution de l’absorbance en U.V a permis de distinguer deux étapes, une étape rapide et une étape lente. Les cinétiques observées sont conditionnées par la composition organique et minérale des eaux testées.

Version intégrale

Page publiée le 8 mars 2016, mise à jour le 2 octobre 2018