Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Magister → 2008 → Influence de la rugosité sur les écoulements instationnaires à surface libre

Université El Hadj Lakhdar de Batna (2008)

Influence de la rugosité sur les écoulements instationnaires à surface libre

HAIOUM AKREM

Titre : Influence de la rugosité sur les écoulements instationnaires à surface libre

Auteur : HAIOUM AKREM

Université de soutenance : Université El Hadj Lakhdar de Batna

Grade : Magistère en Hydraulique 2008

Conclusion
Le but de notre étude consistait à essayer de définir la marche des changements de la profondeur d’eau, du débit et de la vitesse dans toute les sections du canal, distantes de ΔL, aux modifications du coefficient de rugosité η et indépendamment de différentes valeurs de h0, ainsi que d’autres paramètres déterminés. Pour venir à bout de notre travail, nous avions commencé par une étude hydraulique du mouvement instationnaire, suivie d’une étude numérique qui s’est traduite par le choix de la méthode de résolution, suite à toutes ces étapes d’étude nous avions mis en place un code de calcul capable de simuler notre écoulement. D’après l’application de notre code sur un cas d’écoulement instationnaire, nous tirons les conclusions suivantes : En acceptant l’hypothèse de la profondeur initiale h0=constante. Dans le canal on a simulé la propagation d’onde de crue dans les valeurs variables du coefficient de rugosité. Les résultats numériques et graphiques traduisant l’évolution de la hauteur d’eau, du débit et de la vitesse dans les différentes sections ont démontré que l’influence de la rugosité se fait sentir essentiellement dans les premières sections, l’influence de cette rugosité diminue à mesure que la section se trouve éloignée, c’est- à-dire que la rugosité se fait sentir surtout a l’entrée du canal. Nous avons constaté aussi que la rugosité influe essentiellement sur le retardement de l’arrivée de crues maximales dans différentes sections. Les résultats obtenus, ont démontré aussi que si la rugosité augmente, le temps où apparaît hmax est plus long dans les différentes sections. Nous avons remarqué aussi que la modification de h0 n’influe aucunement sur le temps de montée de la profondeur maximale hmax dans les différentes sections, par contre la modification de la valeur de la profondeur initiale agit d’une manière décisive sur l’augmentation de la valeur de h.

Version intégrale

Page publiée le 31 mai 2016, mise à jour le 27 septembre 2018