Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2000 → ESPACES FORESTIERS ET AMENAGEMENT DES ZONES DE MONTAGNE : LE CAS DU HAUT-ATLAS DE MARRAKECH

Université Grenoble I (2000)

ESPACES FORESTIERS ET AMENAGEMENT DES ZONES DE MONTAGNE : LE CAS DU HAUT-ATLAS DE MARRAKECH

Aderdar, Mohamed

Titre : ESPACES FORESTIERS ET AMENAGEMENT DES ZONES DE MONTAGNE : LE CAS DU HAUT-ATLAS DE MARRAKECH

Auteur : Aderdar, Mohamed

Université de soutenance : Université Grenoble I

Grade : Doctorat : Géographie 2000

Résumé
CETTE RECHERCHE TRAITE LA PLACE DE LA FORET DE MONTAGNE DANS LA VIE DES POPULATIONS MONTAGNARDES, DANS LA POLITIQUE DE PRESERVATION DE L’ENVIRONNEMENT ET DANS LES INTERVENTIONS DES POUVOIRS PUBLICS EN MILIEU RURAL. ELLE MET L’ACCENT SUR LES CONTRAINTES NATURELLES ET HUMAINES LIEES A L’AMENAGEMENT DE L’ESPACE FORESTIER. LA MARGINALISATION DES ZONES DE MONTAGNE DANS LES POLITIQUES SUCCESSIVES DE DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE MENEES DES LE DEBUT DU SIECLE A EU DES CONSEQUENCES TRES NEGATIVES SUR L’EVOLUTION DE LA COUVERTURE FORESTIERE. FACE A L’ABSENCE DE PROJETS DE DEVELOPPEMENT INTEGRE APTES A AMELIORER LES CONDITIONS DE VIE DES MONTAGNARDS ET DEVANT L’INSUFFISANCE DES MOYENS MIS A LA DISPOSITION DE L’ADMINISTRATION FORESTIERE, LES POPULATIONS EXERCENT UNE GRANDE PRESSION SUR LES RESSOURCES FORESTIERES POUR SUBVENIR A LEURS BESOINS. L’EXTENSION DES SURFACES AGRICOLES AU DETRIMENT DE LA FORET, LA COUPE DU BOIS VIF POUR SATISFAIRE LES BESOINS ENERGETIQUES ET L’EBRANCHAGE POUR ALIMENTER LE BETAIL ENTRAINENT DES PRELEVEMENTS EXCESSIFS QUI MENACENT L’EQUILIBRE DU MILIEU. LES EFFORTS DEPLOYES PAR LES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES, NOTAMMENT PAR LE SERVICE FORESTIER, N’ONT PAS REUSSI A METTRE FIN A L’EXPLOITATION ANARCHIQUE DES RESSOURCES FORESTIERES. LE CARACTERE SECTORIEL ET PAR TROP TECHNIQUE DES SOLUTIONS PROPOSEES AINSI QUE LES DIFFICULTES D’ORGANISATION DES USAGERS DE LA FORET RENDENT LA MISSION DES ACTEURS DE DEVELOPPEMENT FORESTIER TRES DELICATE. L’ABSENCE DE COMMUNICATION ENTRE L’ADMINISTRATION FORESTIERE ET SES ADMINISTRES, L’INSUFFISANCE DES MOYENS AINSI QUE LA NEGLIGENCE DES ASPECTS SOCIAUX LORS DE MONTAGE ET DE L’EXECUTION DES PROJETS RESTENT PARMI LES OBSTACLES MAJEURS FACE AU DEVELOPPEMENT FORESTIER. EN ATTENDANT, LA FORET PAYE LE PRIX DE L’INERTIE SOCIALE.

Mots clés  : Aménagement du territoire - Forêts - Protection - Maroc - Thèses - Haut Atlas - Conditions rurales

Présentation : SUDOC - ABES

Page publiée le 2 février 2004, mise à jour le 25 février 2017