Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Nouvelles publications → 2011 → Transferts d’eau et inégalités socio-territoriales. Le cas de la Tunisie

Editions Universitaires Européennes (2011)

Transferts d’eau et inégalités socio-territoriales. Le cas de la Tunisie

Awatef Ben Laaradh

Transferts d’eau et inégalités socio-territoriales. Le cas de la Tunisie

Auteur (s)  : Awatef Ben Laaradh
Editeur  : Editions Universitaires Européennes
Date de parution : 19.10.2011
Pages : 112

Présentation

Ce travail interroge l’existence d’un lien entre transfert d’eau et inégalité socio territoriale. La réflexion s’appuie notamment sur les problèmes créés au niveau des zones donatrices d’eau et des zones réceptrices d’eau. Afin de vérifier cette hypothèse, nous avons analysé le projet de transfert d’eau du Barrage Sidi Salem (gouvernorat de Béja, Tunisie) au Périmètre de sauvegarde de Diar El Hojjej dans la région de Nabeul. Notre analyse révèle que les politiques de gestion de l’eau et les projets de transfert d’eau qui les accompagnent s’inscrivent dans le cadre d’une gestion centralisée des ressources hydrauliques qui vise l’atténuation du déséquilibre régional de la ressource en eau entre intérieur et littoral tunisien. L’eau étant un bien public, son transfert est considéré comme un instrument de solidarité nationale. Néanmoins ce programme de transfert d’eau a crée des nouveaux problèmes socioéconomiques et environnementaux. La réussite du projet de transfert d’eau reste relative, et notre étude de cas souligne la nécessité d’inscrire ce type de programme dans un cadre plus global, prenant en compte leurs implications à la fois pour les zones donatrices et bénéficiaires.

Annonce de l’ouvrage et achat (€ 39,00 en 2016)

Page publiée le 4 juillet 2016