Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2012 → Résolution de la situation d’urgence sanitaire et environnementale liée aux eaux usées des lotissements de Balbala (Djibouti)

2012

Résolution de la situation d’urgence sanitaire et environnementale liée aux eaux usées des lotissements de Balbala (Djibouti)

DJIBOUTI

Agence Française de Développement

Titre : Résolution de la situation d’urgence sanitaire et environnementale liée aux eaux usées des lotissements de Balbala (Djibouti)

Numéro de projet : CDJ1080

Date d’identification validée : 13/04/2012

Pays de réalisation : DJIBOUTI

Bénéficiaire : REPUBLIQUE DE DJIBOUTI

Contexte
L’assainissement à Balbala est essentiellement individuel, sauf pour quelques lotissements dotés d’un système d’assainissement semi-collectif. La Société immobilière de Djibouti (SID,) qui a développé les lotissements, a installé trois ministations de traitement des eaux (cité Hodane) et une fosse septique (cité Luxembourg). Sous-dimensionnées et mal entretenues, elles ont été rapidement submergées par le débit des effluents rejetés (670 mètres cubes par jour) et débordent de façon récurrente, rejetant des eaux qui ne sont pas traitées. Ces eaux usées forment des mares à proximité immédiate des habitations et/ou s’écoulent via les ravines naturelles dans les quartiers situés en contrebas. Ces ravines sont ainsi transformées en exutoires sans gestion où les eaux usées s’écoulent à l’air libre avant de s’infiltrer ou de s’évaporer, favorisant la pullulation d’insectes et de nuisibles vecteurs de nombreuses maladies. Les riverains, notamment les plus pauvres à proximité immédiate, en subissent les nuisances. La présence de ces systèmes d’assainissement semi-collectifs a donc, après quelques années, aggravé la situation sanitaire et environnementale. Afin de diminuer les nuisances, l’Office national de l’eau et de l’assainissemen (ONEAD) et, dans une moindre mesure, la SID financent la rotation de camions de vidange, qui transportent les eaux usées des cités Hodane et Luxembourg dans certains jardins maraîchers de l’oued Ambouli à 3 kilomètres. Malgré cela, des débordements continuent d’être régulièrement constatés dans les espaces publics de Balbala. L’exploitation des camions de vidange engendre un surcoût très significatif pour l’ONEAD (310 000 € par an). Sa prise en charge nécessite la mise en place urgente d’une solution évolutive et durable d’assainissement collectif.

Résumé du projet
La finalité du projet est la réduction de la pauvreté urbaine des habitants de Balbala par l’amélioration des conditions de vie, au plan sanitaire et environnemental.

Objectifs
Les objectifs spécifiques du projet sont les suivants :
objectif spécifique 1 : supprimer les fosses à ciel ouvert à Balbala et ainsi répondre à la situation d’urgence environnementale par la mise en place d’une solution pérenne d’évacuation et de traitement des eaux usées générées par les lotissements actuels et futurs ;
objectif spécifique 2 : planifier le développement du système d’assainissement de la ville de Djibouti par l’étude d’un schéma directeur d’assainissement idoine

Montant global du projet : 5 200 000,00 €
Financement de l’AFD : 5 200 000,00 €
Forme de concours : Subvention

Présentation : AFD

Page publiée le 9 juin 2016, mise à jour le 12 août 2018