Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2015 → SEDIFLO- Modélisation et simulation du transport solide en rivières

Agence Nationale de la Recherche (France) 2015

SEDIFLO- Modélisation et simulation du transport solide en rivières

Transport solide

Agence Nationale de la Recherche (France)

Titre : SEDIFLO- Modélisation et simulation du transport solide en rivières

Région : Global

Référence projet : ANR-15-CE01-0013

Date : Début et durée octobre 2015 - 48 mois

Programme ANR : Comprendre et prévoir les évolutions de notre environnement (DS0101) 2015

Contexte
Le transport de sédiments est en effet un processus environnemental crucial dans les nombreuses interactions croisées entre activités anthropiques et les éco-systèmes fluviaux. En particulier, la prédiction quantitative de la masse solide transportée est importante pour comprendre la morphodynamique des rivières et guider les gestionnaires de rivières. Mais bien que le transport de sédiments non-cohésifs dans les rivières soit un sujet de recherche centenaire, il n’y a pas encore de théorie qui décrive simultanément avec précision les processus physiques ayant lieu à des concentrations diluées et denses de sédiments. Dans toutes les approaches courantes, cette région critique a été réduite heuristiquement à une ``interface’’ mal définie entre le lit et la suspension. Or, cette artifice de modélisation est reconnu comme non-satisfaisant pour expliquer les nombreuses situations où le lit évolue en temps. C’est en particulier le cas des chasses de barrage.

Objectifs
SEDIFLO traite de modélisation mathématique et de simulation numérique du transport de sédiments non-cohésifs dans les rivières.

Mise en œuvre
La stratégie de SEDIFLO est d’attaquer le problème avec une approche ascendante (bottom-up) du point de vue de la rhéologie, au vu des récents résultats théoriques et expérimentaux obtenus dans ce domaine à propos des suspensions granulaires denses. Techniquement, le projet reposera également sur l’utilisation d’outils mathématiques avancés (réduction de modèles asymptotique, et discrétisation numérique d’EDPs) pour transférer les innovations rhéologiques de l’échelle du laboratoire à celle des rivières.
Les tâches seront réparties en deux blocs : * Un premier bloc consiste à spécifier les innovations rhéologiques pour le contexte des rivières à l’échelle du laboratoire. * Un deuxième bloc consiste à appliquer des techniques mathématiques validées à des modèles de transport de sédiments dans les rivières qui contiennent de la rhéologie.

Coordinateur : Sébastien Boyaval (Laboratoire d’hydraulique Saint-Venant/Ecole Nationale des Ponts et Chaussées)

Financement Aide de l’ANR : 244 400 euros

Présentation : ANR

Page publiée le 28 septembre 2016, mise à jour le 13 octobre 2017