Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2000 → CARACTERISATION ET MODELISATION D’UNE NAPPE PHREATIQUE EN HAUSSE AU SAHEL : DYNAMIQUE ET GEOCHIMIE DE LA DEPRESSION PIEZOMETRIQUE NATURELLE DU KORI DE DANTIANDOU (SUD-OUEST DU NIGER)

Université Paris 11 Orsay (2000)

CARACTERISATION ET MODELISATION D’UNE NAPPE PHREATIQUE EN HAUSSE AU SAHEL : DYNAMIQUE ET GEOCHIMIE DE LA DEPRESSION PIEZOMETRIQUE NATURELLE DU KORI DE DANTIANDOU (SUD-OUEST DU NIGER)

FAVREAU, GUILLAUME

Titre : CARACTERISATION ET MODELISATION D’UNE NAPPE PHREATIQUE EN HAUSSE AU SAHEL : DYNAMIQUE ET GEOCHIMIE DE LA DEPRESSION PIEZOMETRIQUE NATURELLE DU KORI DE DANTIANDOU (SUD-OUEST DU NIGER)

Auteur : FAVREAU, GUILLAUME

Université de soutenance : Université Paris 11 Orsay

Grade : Doctorat 2000

Résumé
LA ZONE D’ETUDE SE SITUE A L’EST DE NIAMEY ET S’ETEND SUR PRES DE 4000 KM 2 DE L’AQUIFERE SABLO-SILTEUX DU CONTINENTAL TERMINAL. DEPUIS PLUS DE 10 ANS, LES SUIVIS PIEZOMETRIQUES MONTRENT UNE HAUSSE CONTINUE DE LA NAPPE PHREATIQUE. L’OBJECTIF DE L’ETUDE EST A LA FOIS D’EXPLIQUER CETTE HAUSSE INTERANNUELLE - D’ORIGINE CLIMATIQUE OU ANTHROPIQUE ? - ET DE QUANTIFIER L’EVOLUTION RECENTE DE LA RECHARGE. DANS CETTE OPTIQUE, PRES DE 150 CHRONIQUES PIEZOMETRIQUES (10000 MESURES) ET UNE CINQUANTAINE D’ECHANTILLONS GEOCHIMIQUES TYPIQUES DE LA NAPPE (IONS MAJEURS, 1 8O, 2H, 3H, 1 4C, 1 3C) SONT CONSIDERES ; A PLUS LONG TERME, UNE CENTAINE DE MESURES PIEZOMETRIQUES DES ANNEES 1950-80 ONT ETE RE-ANALYSEES. LA HAUSSE DE LA NAPPE EST EN MOYENNE DE 0,20 M.AN 1 SUR LA DERNIERE DECENNIE ET TRADUIT UNE RECHARGE D’AU MOINS 10 MM.AN 1. LES NIVEAUX ACTUELS SONT LES PLUS ELEVES JAMAIS MESURES, EN MOYENNE DE 3,5 M PLUS HAUTS QU’EN 1950-60. DEPUIS, DES SECHERESSES MAJEURES SE SONT PRODUITES (1970-80). L’AUGMENTATION DES RESERVES NE PEUT DONC S’EXPLIQUER QUE PAR LE DEBOISEMENT OBSERVE : DANS UN MILIEU ENDOREIQUE OU L’INFILTRATION A LA NAPPE S’EFFECTUE A TRAVERS LE FOND DES VALLEES, LE DEBOISEMENT A PROVOQUE UN ENCROUTEMENT DES SOLS ET UN AFFLUX D’EAU DE RUISSELLEMENT SUPPLEMENTAIRE AUX BAS-FONDS. A LONG TERME, DEUX APPROCHES INDEPENDANTES PERMETTENT DE QUANTIFIER LE RENOUVELLEMENT DE LA NAPPE. LA PREMIERE PROVIENT DE LA MORPHOLOGIE NATURELLE EN DEPRESSION DE LA PIEZOMETRIE, EXPLICABLE PAR UN DEFICIT LOCALISE INFILTRATION-EVAPOTRANSPIRATION ET DONT LA MODELISATION SUGGERE UNE RECHARGE REGIONALE PROCHE DU MM.AN 1. LA DEUXIEME EST DEDUITE DES TENEURS EN 3H ET 1 4C, QUI PERMETTENT D’ESTIMER LA RECHARGE A LONG TERME ENTRE 0,6 ET 5,0 MM.AN 1. DANS CE MILIEU TYPIQUEMENT SAHELIEN, LA RECHARGE DE LA NAPPE A DONC PROGRESSE D’UN FACTEUR 10 (DE 1 A PLUS DE 10 MM.AN 1) EN 4 DECENNIES. UNE TELLE QUANTIFICATION DE L’AUGMENTATION DE LA RECHARGE PROVOQUEE PAR LA DEFORESTATION EST UNE PREMIERE EN AFRIQUE

Mots clés  : AQUIFERE - EAU SOUTERRAINE - MODELE - SAHEL - NIGER - HYDROCHIMIE - PIEZOMETRIE - RECHARGE - NAPPE - HYDRODYNAMIQUE - GEOCHIMIE ISOTOPIQUE- O 18-O 16 - D-H - C 13-C 12 - C 14 - TRITIUM - MILIEU SEMI ARIDE- IMPACT - ACTION ANTHROPIQUE - DEFORESTATION- NAPPE PHREATIQUE - RENOUVELLEMENT

Présentation : SUDOC - ABES

Version intégrale (IRD)

Page publiée le 2 février 2004, mise à jour le 15 mars 2019