Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2012 → Appui au Plan d’Action national pour la Gestion intégrée des Ressources hydriques (Cap Vert)

2012

Appui au Plan d’Action national pour la Gestion intégrée des Ressources hydriques (Cap Vert)

Cap Vert

Titre : Appui au Plan d’Action national pour la Gestion intégrée des Ressources hydriques (Cap Vert)

Pays : Cap Vert

Code projet : CVE/078

Période d’exécution : Mai 2012 - Mai 2016

Secteur : Eau et Assainissement

Présentation
Le secteur de l’Eau et de l’Assainissement est d’une importance fondamentale pour le Cabo Verde, compte tenu des fortes contraintes qui pèsent sur les ressources en eau de l’archipel. L’approvisionnement en eau et l’accès à un assainissement adéquat ont donc toujours constitué des axes prioritaires de la coopération entre le Grand-Duché de Luxembourg et le Cabo Verde. La visée stratégique du projet CVE/078 est de mettre en pratique la gestion intégrée des ressources hydriques, qui est le principe organisateur de la réforme en cours. Il est porteur de l’approche sectorielle, et se compose de quatre volets distincts et soigneusement articulés entre eux, qui visent chacun à renforcer un niveau opérationnel du secteur à travers un partenaire spécifique.
Au niveau national, le projet renforce la gouvernance sectorielle en promouvant des mécanismes conjoints de coordination, de planification et de partage de connaissances (e-learning) sous la responsabilité du Ministère de l’Environnement et de la Décentralisation (MAHOT) et de la nouvelle Agence nationale de l’Eau et de l’Assainissement (ANAS).Par ailleurs, le projet appuie de façon directe l’opérationnalisation du département de l’assainissement de l’ANAS, et plus particulièrement des solutions dites « hors réseaux », ce qui se traduit par la mise en œuvre en collaboration avec des organisations non gouvernementales (ONGs) d’une vaste campagne (PromoSan) de construction de toilettes écologiques et d’éducation communautaire à la santé environnementale au bénéfice de familles et d’écoles identifiées dans les zones les plus vulnérables des îles de Santiago, Brava et Fogo.
Au niveau des opérateurs intermunicipaux, le projet appuie l’entreprise AGUABRAVA qui gère la mobilisation et la distribution de l’eau potable dans les îles de Brava et de Fogo, ce qui implique des investissements en infrastructures importants pour l’extension du réseau de distribution ainsi que la mise en place d’un important parc photovoltaïque destiné à diminuer la facture d’eau. Sur le plan local, le projet appuie l’Association nationale des Municipalités (ANMCV) afin d’accompagner et de renforcer les capacités des acteurs municipaux pour la mise en œuvre de la Réforme, notamment sur les thèmes de la gestion de l’Eau et de l’Assainissement, de la coordination intersectorielle et la mobilisation locale (Santé, Éducation, Environnement, milieu associatif). Les 11 municipalités des zones d’intervention directe du projet, Santiago, Brava et Fogo, bénéficient en outre d’un appui technique spécifique pour renforcer leurs bureaux sectoriels et encadrer des formations à distance sur les thèmes prioritaires.

Agence d’exécution partenaire : Agence nationale de l’Eau et de l’Assainissement (ANAS) et Aguabrava

Budget total : 12 994 000 EUR

Présentation (LuxDev)

Page publiée le 26 juin 2016, mise à jour le 12 août 2018