Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Mali → Réhabilitation du puits de Mbebby (Mali)

2015

Réhabilitation du puits de Mbebby (Mali)

Mali

Titre : Réhabilitation du puits de Mbebby (Mali)

Pays : Mali

Date : 2015

Contexte
Le village de Mbebby est situé au Nord de la ville de Boni, dans le cercle de Douentza (région de Mopti). Il est peuplé surtout de peuls agro-éleveurs. Le problème d’eau est crucial dans le village de Mbebby. Ainsi pendant l’hivernage (saison des pluies) les gens ont recours aux eaux de surface qui sont sources de maladies diarrhéiques et d’autres maladies liées à l’eau comme les vers intestinaux, la bilharziose… surtout chez les enfants.
Quelques mois après la fin de la saison des pluies les familles se disloquent pour une période relativement longue car l’eau est insuffisante pour la consommation humaine et pour l’abreuvement des animaux. Les hommes et les jeunes adolescents emmènent les troupeaux vers des points d’eau de plus en plus éloignés du village, se déplaçant généralement de mares pérennes en mares pérennes, évitant autant que faire se peut les puits soumis à une taxe d’utilisation. Ces « nomades » ne regagnent le village que quelques semaines avant le début de la saison des pluies, pour le début des tâches agricoles (ensemencement).

Objectif et résultats
Améliorer les conditions de vie des populations de Mbebby par la fourniture de l’eau aux personnes et aux animaux.

L’approvisionnement en eau des populations et du cheptel (qui entraînera la fixation de ces bénéficiaires) est suffisant tout au long de l’année * Le cheptel reste au village, améliorant ainsi l’alimentation et la production agricole (par la fumure des champs) * L’eau est potable tout au long de l’année, et la population est en meilleure santé * Le puits est source de revenus, le petit artisanat et le maraîchage se développent de façon significative

Porteur du projet : O2VIE Monaco

Partenaire(s) : Association pour un Développement Participatif et Durable au Sahel

Bénéficiaires
Bénéficiaires directs : les 550 habitants du village.
Bénéficiaires indirects : les éleveurs nomades qui traversent régulièrement la commune et/ou y séjournent pour quelques jours. Ces bénéficiaires indirects sont estimés à plus de 250 personnes, dont 50 enfants, et leur cheptel est évalué à 3.000 bovins et 5.000 ovins/caprins (l’eau destinée au bétail fera l’objet d’une taxe).

Financement : 12 000,00 €

Présentation : Monaco

Page publiée le 9 mai 2016, mise à jour le 12 juin 2018