Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2013 → Gestion durable des pâturages en Mongolie

2013

Gestion durable des pâturages en Mongolie

Mongolie

Direction du Développement de la Coopération (Suisse)

Titre : Gestion durable des pâturages en Mongolie

Pays/Région : Mongolie

Durée : 01.01.2013 - 31.12.2016

Contexte
Les revenus et la sécurité alimentaire de 160’000 familles de bergers en Mongolie dépendent largement de l’élevage de bétail sur les pâturages libres. L’élevage de bétail semi-nomade fournit des emplois à plus de 33% de la population, génère 70% des revenus ruraux et constitue le fondement de l’identité culturelle du pays.

Présentation
Un tiers de la population mongole, qui vit de l’élevage, est confrontée au problème du surpâturage. La gestion collective des ressources pastorales par les éleveurs est l’un des objectifs principaux du projet « Green Gold », consacré à la préservation des zones de pâturage, l’or vert de la Mongolie. Le projet permet d’améliorer les revenus de 100’000 familles de bergers semi-nomades.
Le projet a contribué à renforcer les capacités des éleveurs mongols qui a l’heure actuelle discutent avec les gouvernements locaux des règles communes de gestion des pâturages. Ces associations autonomes sont en effet de plus en plus reconnues par les communes mongoles qui leur donnent l’autorisation de gérer les pâturages ainsi que des conseils techniques et un soutien financier. Certains de ces groupements ont par ailleurs institué des fonds auto-renouvelables – les crédits sont remboursés au fur et à mesure, en fonction des revenus des membres – pour financer de nouveaux puits, clôturer et irriguer les prairies de fauche et contribuer à la formation des éleveurs.
La préservation et l’entretien des écosystèmes sont la base indispensable de la création de revenus durables pour les éleveurs. Ainsi, le projet contribue à améliorer les moyens de subsistance de 100’000 familles de bergers semi-nomades à l’ouest de la Mongolie. L’un des objectifs est d’améliorer leur accès au marché en identifiant les niches prometteuses, comme par exemple pour la laine de chameau et de yack de haute qualité

Objectifs : Améliorer les moyens de subsistance des bergers et réduire la pauvreté en Mongolie rurale.

Groupes cibles  : 100’000 familles de bergers (500’000 personnes, dont 45 à 55% de sexe féminin).

Partenaires  : Agroscope ; Research Organisation of South East ; SDC Field Office ; ART (institut de recherche Agroscope Reckenholz-Tanikon), USDA-ARS (département américain de l’agriculture – service de recherche agricole).

Budget
Swiss Budget : CHF 10’580’000
Budget inclusive project partner  : CHF 16’463’000

Coopération Suisse

Page publiée le 19 mai 2016, mise à jour le 14 mai 2019